Dure Vie met en lumière…


WEATHER FESTIVAL IS COMING…

E D I T O R I A L

écrit par Duke & Gonzo de la Dure Vie

 

À l’inverse d’une averse printanière qui ne prévient pas de sa venue, l’arrivée d’une force céleste annuelle à la forme polygonale semble s’installer depuis 2013 en plein cœur et autour de la capitale hexagonale.

Cette année, les prévisions annoncent la formation d’un microclimat surnaturel dans cette zone dès le vendredi 6 juin. Selon Météo France, ce changement brutal devrait perdurer jusqu’au lundi et avoir de sérieuses conséquences sur les personnes exposées à cette perturbation atmosphérique.

Transformation du paysage aux allures cataclysmiques, condensation abondante, des températures atteignant des sommets… Tout semble préméditer un bouleversement du climat sur quatre jours, durant lesquels le temps et l’espace n’auront plus leur place.

Il a fallu choisir un sujet de taille pour le lancement de notre nouveau format de focus qui s’inspire fortement du modèle des magazines traditionnels. La rédaction de Dure Vie a décidé de consacrer ce nouveau numéro à l’événement électronique parisien de l’année durant trois semaines afin que vous puissiez vous acclimater avant la catastrophe surnaturelle qui, paradoxalement, n’arrivera pas par surpr!ze…

 

L A  R É D A C T I O N

[ujicountdown id= »Weather Style » expire= »2014/06/06 18:00″ hide = « true »]

THE MYSTERIOUS « M »


Écrit par Julie Janody

Focus Weather Festival 2014 Dure Vie The Mysterious M

 

Peut-être l’aurez vous remarqué, cette année le line up de Weather Festival est clairement dominé par la lettre M. Un peu comme si on avait demandé aux orgas d’appliquer le système à la con de la société centrale canine, celui qui te force à appeler ton chien Médor alors que t’avais prévu un nom beaucoup plus cool sauf que dans ce cas précis, on n’est pas déçu du résultat. Jugez plutôt par vous-même.

Les artistes Mount Kimbie, Moritz Von Oswald et Max Loderbauer ouvriront le bal à l’Institut du Monde Arabe. Le lendemain, le main event accueillera les djs Marcel Dettmann et Marcel Fengler sur la scène automne ainsi que The Driver aka Manu le Malin sur la scène hiver. Quant à la closing sur l’Île Seguin, c’est Marcelus Pittman et Master H qui se chargeront des festivités, sans oublier les artistes qui mixeront lors des off parties tels que Mondkopf et Mix Mup. Ça fait déjà pas mal, mais le combo le plus lourd d’entre tous est sans aucun doute celui formé par Margaret Dygas, Motor City Drum Ensemble et Moodymann qui joueront pendant le Main Event sur la scène été.

En plus d’être en grand nombre, ces artistes sont tous plus talentueux les uns que les autres et font partie des têtes d’affiches du festival (même si on peut s’accorder sur le fait que le line up du Weather n’est constitué que de têtes d’affiches). Alors qu’est ce que ça veut dire tout ça ? Lettre porte-bonheur, complot illuminati, significations secrètes, quel mystère peut bien se cacher derrière la lettre M ?

Quand on cherche un point commun à ces artistes, il parait évident que ce sont tous de réels Musiciens, des Mélomanes, de vrais Monstres quoi. Mais si on devait résumer en une seule phrase ce qui rassemble les djs du line up nés sous le signe du M, on pourrait affirmer la chose suivante : « They’re all Musicians Making Mad Music ».

D’un point de vue plus général, il semblerait que la lettre M soit signe de succès au sein de l’industrie musicale : Madonna, Mickael Jackson, Bob Marley, Freddy Mercury… pas besoin de vous faire un dessin. On peut donc s’imaginer que le M symbolise la Money, mais appeler ta fille Murielle ne fera pas forcément d’elle une re-sta.

Enfin, chez Dure vie on pense avoir décodé le secret : Moodymann, Mondkopf, MCDE… comme semble l’indiquer les multiples vidéos teaser du festival, tous ces artistes seraient venus de Mars pour nous encenser de leur musique stellaire. Quant au slogan de nos Martiens, le fameux « We come in peace », pas sûr qu’il soit véridique puisque comme beaucoup de personnes semblent l’affirmer « Ça va être la Guerre au Weather Festival ! »

Ceux pour à qui la lettre M signifie « Merde j’ai toujours pas acheter ma place pour la Weather » : c’est pas grave Dure Vie t’offre places !

Petit Bonus, nous vous avons concocté une playlist regroupant quelques morceaux de ces Merveilleux djs.


CONCRETE SOULS



SEVEN DJS TO HEAVEN

écrit par Morgane Renaud

On ne vous présentera plus les événements Concrete, à moins que vous aillez vécu au fond d’une grotte pendant les deux dernières années ou que vous reveniez d’un pèlerinage monastique au Pérou, et même dans ces deux cas vous n’avez pas d’excuse. La péniche a sacrément tangué ces trois dernières années, elle a évoluée, s’est sans cesse remodelé et a maintenant pris une réelle ampleur dans le monde de la nuit électronique parisienne.
Trouver sa place dans la durée n’est pas forcément du tout cuit, surtout dans la capitale. Concrete a su s’imposer et démontrer plus d’une fois que le projet, avec des programmations tout aussi hallucinantes que pointues et une barge toujours prête à craquer sous le poids de la foule de fêtards venus chercher le combo gagnant pour s’amuser : bon son, lieu adéquat et échanges sympathiques. Mais rassurez-vous, avant qu’elle la péniche ne coule, on l’aura usée jusqu’au fond de la cale.

C’est donc actuellement avec un booking de sept djs que l’agence de booking Concrete Souls nous fait grimper au plafond ou sauter aux rideaux, ou bien l’inverse comme vous voudrez. Avec une actu, pour certains, toujours plus active et grandissante, c’est un choix d’artistes aux petits oignons et à la renommée internationale qui nous est proposé là.

Logo Concrete Souls

CONCRETE SOULS

SEVEN DJS TO HEAVEN

écrit par Morgane Renaud

On ne vous présentera plus les événements Concrete, à moins que vous aillez vécu au fond d’une grotte pendant les deux dernières années ou que vous reveniez d’un pèlerinage monastique au Pérou, et même dans ces deux cas vous n’avez pas d’excuse. La péniche a sacrément tangué ces trois dernières années, elle a évoluée, s’est sans cesse remodelé et a maintenant pris une réelle ampleur dans le monde de la nuit électronique parisienne.
Trouver sa place dans la durée n’est pas forcément du tout cuit, surtout dans la capitale. Concrete a su s’imposer et démontrer plus d’une fois que le projet, avec des programmations tout aussi hallucinantes que pointues et une barge toujours prête à craquer sous le poids de la foule de fêtards venus chercher le combo gagnant pour s’amuser : bon son, lieu adéquat et échanges sympathiques. Mais rassurez-vous, avant qu’elle la péniche ne coule, on l’aura usée jusqu’au fond de la cale.

C’est donc actuellement avec un booking de sept djs que l’agence de booking Concrete Souls nous fait grimper au plafond ou sauter aux rideaux, ou bien l’inverse comme vous voudrez. Avec une actu, pour certains, toujours plus active et grandissante, c’est un choix d’artistes aux petits oignons et à la renommée internationale qui nous est proposé là.

x

ANTIGONE

De son vrai nom Antonin Jeanson, Antigone est un jeune artiste Parisien, qui a su en moins d’un an s’imposer sur la scène en tant que prodige de la musique électronique et notamment la techno. C’est rue des Taillandiers, dans le vinyl shop Syncrophone, qu’il découvrira  l’univers de la galette. Cela lui permet de s’ouvrir […]

Lire Plus

ANTIGONE

De son vrai nom Antonin Jeanson, Antigone est un jeune artiste Parisien, qui a su en moins d’un an s’imposer sur la scène en tant que prodige de la musique électronique et notamment la techno.

C’est rue des Taillandiers, dans le vinyl shop Syncrophone, qu’il découvrira  l’univers de la galette. Cela lui permet de s’ouvrir à tous les genres musicaux mais aussi par la même occasion de découvrir sa passion, la techno la vraie, la pure et dure.

Sans concession dans ses sets, Antigone étonne par sa justesse et sa précision quasi chirurgicale.

En pleine ascension et résident depuis seulement un an chez Concrete, il s’est très vite fait remarquer par le Rex Club qui lui a proposé une date sur la dernière Ostgut Ton nacht aux côtés de Boris et Function, soirée berlinoise importée à Paris pour le bonheur des connaisseurs.

Puisqu’il serait dément de s’arrêter en si bon chemin, nous le retrouverons sans surprise au Weather Festival lors du Main Event, d’où il prendra d’ailleurs peut-être directement un avion car il est booké au Berghain le lendemain dimanche 8 juin, comme quoi la techno ça peut donner des ailes !

Et enfin pour ceux qui traîneraient du côté de Berlin cet été toujours, il se produira au Trésor le 12 juillet.

 

x

BEHZAD & AMAROU

Djs et producteurs, Behzad et Amarou se sont rencontrés sur les réseaux sociaux il y a de ça 5 ans. Très vite il devient clair que les deux ont plus de choses en commun qu’ils ne l’auraient pensé, en commençant par la musique. Après des débuts en Allemagne avec le collectif LikeBirdz, ils sont remarqués par Spencer […]

Lire Plus

BEHZAD & AMAROU

Djs et producteurs, Behzad et Amarou se sont rencontrés sur les réseaux sociaux il y a de ça 5 ans. Très vite il devient clair que les deux ont plus de choses en commun qu’ils ne l’auraient pensé, en commençant par la musique. Après des débuts en Allemagne avec le collectif LikeBirdz, ils sont remarqués par Spencer Parker ; charts, interviews, podcasts : la machine est lancée. Le programmateur de la barge Brice Coudert s’intéresse à leur cas et leur propose de faire partie de l’aventure Concrete.

Les deux intrépides sont précédés d’une solide réputation notamment par l’efficacité de leurs djs sets et l’insolence de leur techno. À eux deux, ils arrivent à transmettre une énergie hors du commun. On se souvient tous de leur performance grandiose lors de la Concrete de Laurent Garnier en Novembre dernier (2013). Après une apparition sur le deuxième sortie various de Concrete Music au mois de février de la même année aux côtés de BleakDario Zenker et Abdulla Rashim avec le titre « Bâtiment 21 », Behzad et Amarou ont été récemment invité à passer des galettes au Rex lors de la Klockworks Night.

Tiercé gagnant, leur sortie à venir avec leur camarade de classe Antigone, The Outsiders, estampillé Work Them Records, label de Spencer Parker. Vous pourrez les retrouver le 27 Juin prochain à Berlin puisque le Tresor leur ouvre (enfin) ses portes !

x

BEN VEDREN

Voilà encore un artiste qui a débarqué sur le scène française il y a maintenant 2 ans et qui a su faire ses preuves. Tout d’abord guitariste, Ben commence sa carrière musicale en jouant dans des groupes funk-jazz. Ingé son de formation, il est également formateur certifié Ableton et donne encore à l’heure actuelle des […]

Lire Plus

BEN VEDREN

Voilà encore un artiste qui a débarqué sur le scène française il y a maintenant 2 ans et qui a su faire ses preuves. Tout d’abord guitariste, Ben commence sa carrière musicale en jouant dans des groupes funk-jazz. Ingé son de formation, il est également formateur certifié Ableton et donne encore à l’heure actuelle des cours pour ceux que cela intéresserait ! (Les Masterclasses)
Un peu comme son comparse Lowris, il a d’abord eu un aperçu de l’envers du décor. En tant que compositeur, il a pu participer à de gros projets tels que les Nuits Blanches à Paris ou encore la Nuit des Lumières à Lyon.
C’est en 2012 qu’il sortira son premier ep, « I Know You Know » sur le label français Minibar, crée par son pote Cabanne, un autre résident de la Concrete. L’année d’après, il a eu l’honneur de pouvoir mixer au Weather Festival 2013, entre le set respectif de Kerri Chandler et de Robert Hood, pas mal pour ce néophyte de la techno ! Puis toujours sur le même label on a pu découvrir en ce début 2014 le morceau « Procrastination Ep », produit aux côtés de Patrice Leiris.
Mais ce qui différencie Ben Vedren des autres djs actuellement en lice, c’est clairement l’originalité avec laquelle il amène ses sets et ses lives.
Il a su étonner en débarquant à la Concrete avec ses i-pads et considère que la présence de l’ordinateur casse un peu plus l’intimité entre l’artiste et son publique, il a donc cherché par tous les moyens à le mettre de côté, pari gagné ! Ses tracks sont incisifs, la maîtrise et l’amour de la musique se ressentent sur chacun de ses arrangements.
Il tente d’utiliser au maximum les technologies qui sont à sa portée de manière à garder une constante évolution dans son travail. Il reconnaît également que grâce aux technologies en question, n’importe qui peut créer un morceau, en moins de cinq minutes pour les plus aguerris. Néanmoins nous clôtureront cette présentation en citant une de ses phrases chopée dans une interview accordée à Input Selector : « Je préfère un track qui sonne mal mais qui transpire quelque chose, plutôt qu’un morceau hyper bien produit, avec un gros son, mais qui ne veut rien dire. »

x

CABANNE

Ici, nous avons affaire sans conteste à l’un des plus expérimentés et des plus aguerris des artistes de Concrete Souls. Guitariste de jazz de formation, mais aussi professeur d’harmonie et de solfège, Jean-Guillaume Cabanne a la musique dans le sang, et c’est peu de le dire. Quand il n’est pas en train de mixer, il […]

Lire Plus

CABANNE

Ici, nous avons affaire sans conteste à l’un des plus expérimentés et des plus aguerris des artistes de Concrete Souls. Guitariste de jazz de formation, mais aussi professeur d’harmonie et de solfège, Jean-Guillaume Cabanne a la musique dans le sang, et c’est peu de le dire. Quand il n’est pas en train de mixer, il attrape sa guitare jamais bien loin.

Avec soixante-dix galettes dont ses productions personnelles, une grand nombre de releases et de collabs à son actif, Cabanne est un précurseur dans le monde de la techno et un activiste depuis plus de 15 ans. Ne vous fiez pas à ses jolis yeux bleus, derrière son air angélique se cache un redoutable assassin (des platines uniquement, et c’est déjà pas mal).

Il découvre le monde de la techno quand elle débarque en France dans les années 90, il crée son premier label Telegraph Records en 1999 avec l’aide de Logistic Records, qu’il quitte en 2006 pour fonder son label actuel, Minibar.

Parmi ses nombreuses collaborations, on en retiendra deux qu’il considère comme importantes à ses yeux, celle avec Ark et leur projet Copacabannark et celle avec son meilleur ami David Gluck, Ultrakurt.

On retrouve clairement dans ses sons une harmonie certaine et un désir de communiquer sa passion, de la minimal house débridée et une techno parfois lente mais toujours savoureuse.

Et devinez quoi ? Il est aussi à l’affiche du Main Event au Bourget le samedi 7 juin.

Le compte à rebours est lancé. Plus que quelques jours avant le début des hostilités, be ready !

 

x

FRANÇOIS X

François X est une figure actuelle incontournable dans le monde la musique électronnique. Emporté par l’effervescence parisienne et influencé par Dj Deep, c’est sur le label de ce dernier Deeply Rooted House qu’il signera sa première production en 2009 « Future Roots Vol3 ». Relativement discret médiatiquement parlant, François X n’en est pourtant pas à ses débuts, résident actuel de […]

Lire Plus

FRANÇOIS X

François X est une figure actuelle incontournable dans le monde la musique électronnique. Emporté par l’effervescence parisienne et influencé par Dj Deep, c’est sur le label de ce dernier Deeply Rooted House qu’il signera sa première production en 2009 « Future Roots Vol3 ». Relativement discret médiatiquement parlant, François X n’en est pourtant pas à ses débuts, résident actuel de la Concrete et après avoir déjà mixé plusieurs fois au Berghain à Berlin ou encore au Trésor, il s’est produit le 17 mai dernier au Stattbad, autre club pointu de la ville.

Avec un style hypnotique et épuré, ses tracks nous transportent dans ce qu’on pourrait appeler une sorte de galaxie X, avec une planète où se mélangeraient deep, house, techno, dub et tout ça en totale harmonie. Si, c’est possible ! La preuve :

Après un long silence radio, le producteur revient ce mois-ci avec le maxi « Suspended In A Stasis Field« . Beat martial et techno cérébrale, c’est la 8e sortie de l’écurie DEMENT3D.

Il sera à l’affiche du Weather Festival 2014 sur la journée de samedi 7 juin pour le Main Event au parc des Expositions du Bourget. Des avions, un tarmac transformé en dancefloor, si ce n’est pas encore fait, il est grand temps de checker votre billet, direction la Galaxie X !

 

x

LOWRIS

À l’origine ingénieur son, Lowris est un dj passionné et débrouillard. Âgé de 26 ans, il a su faire preuve d’une grande maturité musicale. Lorsque l’on se penche sur son parcours actuel on apprend qu’il a tout d’abord été très actif au niveau de l’organisation d’événements chez le label berlinois White Records. Aujourd’hui, Lowris est impliqué […]

Lire Plus

LOWRIS

À l’origine ingénieur son, Lowris est un dj passionné et débrouillard. Âgé de 26 ans, il a su faire preuve d’une grande maturité musicale. Lorsque l’on se penche sur son parcours actuel on apprend qu’il a tout d’abord été très actif au niveau de l’organisation d’événements chez le label berlinois White Records. Aujourd’hui, Lowris est impliqué dans des projets ambitieux. Il est le fondateur du label « strictly vinyl » Æternum Music ainsi d’un white label edit/bootleg et est également le label manager chez  Crazy Jack Records.

On retrouve actuellement ses productions sur le label Popcorn Records, comme l’ep « Carambar de toi », un track minimal house ponctué de touches acidulées.

En mars dernier, il mixait aux côtés du RPR Soundsystem à une Concrete qui s’est avérée mémorable elle aussi. Concernant son actualité du moment, il sera également présent au Weather Festival le samedi 7 juin 2014. Voici un aperçu de ce que peux envoyer ce jeune artiste dans un live enregistré le 27 octobre 2013 sur la barge de la Concrete.

 

x

S3A ( SAMPLING AS AN ART)

On se trouve ici face à l’alias de Max Fader, un dj producteur français plein d’énergie et bourré de talent. Originaire de Normandie et après avoir mixé une dizaine d’années dans le nord de la France, il débarque à Paris les valises pleines de vinyles et prêt à en découdre avec la scène Parisienne. Autodidacte, il […]

Lire Plus

S3A ( SAMPLING AS AN ART)

On se trouve ici face à l’alias de Max Fader, un dj producteur français plein d’énergie et bourré de talent.

Originaire de Normandie et après avoir mixé une dizaine d’années dans le nord de la France, il débarque à Paris les valises pleines de vinyles et prêt à en découdre avec la scène Parisienne. Autodidacte, il choisi le nom S3A dans le but de produire une musique éclectique, house et groovy à souhait mais ponctuée d’une minimale maîtrisée et parfois d’une ambiance rave et une petite dynamique techno.

À l’occasion de la sortie du dernier ep de Laurent Garnier, il a été invité à mixer à ses côtés au Rex le 18 mai dernier, accompagné également du dj Fulgeance du label Musique Large.

La légende voudrait que Laurent ai tellement fusionné avec Max qu’ils sont partis en B2B jusqu’à 8h du mat’ au lieu de 6h, ceux qui y étaient ont dû vivre ce que l’on pourrait appeler « Une soirée mémorable». On vous envie les amis !

 

x

INTERVIEW • BEN VEDREN


FROM PARIS TO D3

Propos recueillis par Lena Novello

Focus Weather Festival 2014 BEN-VEDREN-Interview-Dure-Vie

Si vous êtes avide de techno de qualité, de notes habilement tranchées, son nom ne peut que résonner chez vous comme une évidence. Activement et sur tous les fronts, il ne cesse de développer toute la singularité d’une musique qui est la sienne : pointue, frappée, mentalement acidulée.

Depuis son arrivée chez Concrète, tout le monde parle de lui. Succès légitime d’un créateur de musique passionné, Ben Vedren est un de ces surfeurs de l’air électronique de son temps. Nul n’arrête la musique transcendante, et c’est sous la forme d’un tout nouvel EP que Ben Vedren nous l’a prouvé. Avec succès.

Une dernière sortie en co-production avec son acolyte et ami Leiris sur le label Minibar, « Procrastination » est de sortie depuis le 29 Avril dernier (2014). D’autres sont à venir, incessamment sous peu.

On ne saurait qu’approuver, s’incliner et vous en parler.

 

« Procrastination » a été chaudement accueilli chez Dure Vie. Remettre tout au lendemain, on s’y connaît bien. Et toi, concerné ?

Complètement. Patrice et moi avons débuté ce morceau il y a deux ans mais jusque maintenant nous n’en étions jamais totalement satisfaits, on le laissait un peu de côté en se disant “on le retravaillera demain”…

 

Pendant un de tes lives au Rex, on entendait déjà les vocaux de « Procrastination« . C’était il y a un an. Après tout, cet EP n’est-il pas lui même le produit d’une procrastination ?

Oui c’est juste mais la version du Rex était une première version qui a plu à Cabanne. On l’a retravaillé avec Patrice pour aboutir à une version plus épurée, plus rythmique qui est celle sortie chez Minibar.

 

Toi, Cabanne et Minibar ?

J’ai fait un EP pour lui en 2012 “I know you know”, c’est comme cela que nous nous sommes rencontrés et que l’on est devenus amis. Il a ensuite présenté le disque à Brice Coudert de chez Concrète, et j’ai intégré l’agence. Je lui dois beaucoup, j’ai beaucoup de respect pour l’Homme et l’artiste qu’il est.

 

Concrète, ton agence de booking mais surtout un label, des productions sur Concrete Souls en prévision ?

Une sortie est effectivement prévue prochainement chez Concrète, c’est sur les rails. Un EP plus techno, dans l’esprit de Détroit dont le premier morceau s’intitulera précisément D3.

 

À juste titre.

On t’a vu, à la dernière session Boiler Room. C’était jeudi dernier, une introduction au Weather Festival à l’Institut du monde Arabe. L’event du Bourget approche, et on commence à un peu s’agiter. Timetable ?

C’est annoncé, je joue après Cabanne et avant Onur Özer, vers 3h du matin.

 

Une idée de ce que tu vas envoyer ?

J’ai participé au premier Weather Festival l’année dernière. J’ai trouvé l’évènement énorme de part les artistes invités et aussi par la présence d’un super public avide de sons et dans une belle énergie. Je pense alors faire un live énergique et soutenu que celui du BOILER.

 

Tu es un des rares artistes qui jouera en live. Comment est-ce que tu te prépares ?

Je fais une sélection de quelques uns de mes tracks, que je retravaille pour en faire des versions spéciales pour le Weather. Et puis il y a aussi une importante part d’impro dans mon live, notamment dans l’interprétation des morceaux. Aussi je peux y ajouter et jouer des instruments en live justement.

 

Au delà du Weather, quel festival recommanderais-tu à ceux qui mènent la vie dure ?

Le Time Warp à Manheim qui m’a vraiment impressionné.

Le festival Résonance à Avignon, où j’ai eu le plaisir de jouer en août 2013 dans un super beau lieu historique en extérieur, le Musée Calvet.

Et le Name à Lille où j’ai joué fin 2012 et pour lequel j’ai aussi animé des ateliers Ableton live, afin d’apprendre à utiliser les machines, et à donner envie de créer de la musique.

 

Tu traînes avec petits et grands, mais surtout avec les grands. On retient notamment ta collaboration avec Chez Damier…

La rencontre avec Chez est assez amusante. J’ai remixé un de ses morceaux I never knew love”, que j’ai fait pour moi but de le sortir. Une amie Shun Rise de l’agence Master Blaster, lui a envoyé sans me le dire… et 6 mois après on créait tous les 2 dans mon studio ! C’est incroyable.

 

Une date de sortie en prévision ?

Deux versions de notre titre Shigan et mon remix de I never knew love sortent ce mois ci, sur Balance le label de Chez Damier.

 

D’autres artistes avec qui tu aimerais collaborer ?

Sans hésitation Ricardo Villalobos, je l’admire, pour moi c’est un avant-gardiste. Et puis je suis depuis toujours admiratif de Matthew Herbert, invité récemment à se produire à la Concrète. Cet artiste est pour moi un génie. Et enfin Robert Hood, car j’aime son approche minimaliste de la musique.

 

Tu les as déjà rencontrés ?

J’ai pu discuter avec Ricardo et Matthew mais je n’ai pas encore collaboré avec eux.

 

C’est là que cet entretien s’abrège, le soleil attend, la musique aussi. Sur ce :

 

Une ambiance, un morceau ?

En cas de court-circuit sous la pluie au Weather.

Dans un mood méditatif taoïste.

Pour l’after partouze de ce week-end ?

 

En te remerciant encore du temps que tu as consacré pour Dure Vie.

Rendez-vous au Bourget outdoor sur la scène Printemps ce samedi 7 Juin à 3h.

Dure Vie t’offre des vinyles de l’ep « Procrastination » de Ben Vedren sorti sur Minibar ! Pour jouer :
1/ Un petit like sur la page Facebook de Dure Vie :

2/ Envoie votre NOM et PRÉNOM à concours@durevie.fr


CLOSING : SCÈNE TECHNO



écrit par Noémie Barbier

Le Weather Festival revient avec un line up à damner un saint. Et what a surprise, ils nous ont gardé le meilleur pour la fin ! La closing party, qui se déroulera le Lundi 9 Juin 2014 à l’ile Seguin, proposera quatre stages : House, House Dance, Techno et UK Bass.

Attardons nous un peu sur la scène Techno, puisqu’elle est uniquement composée d’autochtones cette année.

Trois collectifs représentés par cinq artistes :

  • BLOC,  avec EXAL et Anetha (dont on avait déjà parlé  pour ceux qui suivent, pour ceux qui suivent pas c’était ici),
  • BP avec Asile et Vincent Vidal
  • et Precept avec As Patria.

On commence avec BLOC, un collectif audacieux créé en septembre 2012. Inspiré de l’atmosphère berlinoise et londonienne, leur mission est de promouvoir une techno de qualité à Paris en invitant des artistes internationaux à se mêler à la scène locale. D’Answer Code Request à Voiski en passant par Ø [Phase], leurs programmations sont toujours à tomber. Ils souffleront leur deuxième bougie à la fin de l’été, et croyez bien que ça sous-entend grosse teuf en perspective.

Logo CLOSING : SCÈNE TECHNO

EXAL

EXAL : Petit mais costaud © LIV En voyant arriver ce petit mec avec son gros sac de vinyles sous le bras, on pourrait croire à un énième DJ deep house, comme on peut en entendre un peu partout ces derniers temps sur Paris. Que nenni! EXAL, c’est Techno, et de préférence servie froide avec une […]

Lire Plus

EXAL

EXAL : Petit mais costaud

© LIV

En voyant arriver ce petit mec avec son gros sac de vinyles sous le bras, on pourrait croire à un énième DJ deep house, comme on peut en entendre un peu partout ces derniers temps sur Paris. Que nenni! EXAL, c’est Techno, et de préférence servie froide avec une petite touche d’acidité. Les connaisseurs le savent déjà, quand il se poste derrière les platines, c’est pas pour jouer aux billes. DJ et producteur, il a rejoint la team BLOC depuis plus d’un an. Delta Funktionen, Exium ou encore Sawf, autant de figures avec lesquels il a partagé l’affiche.  Sa première date à l’étranger est déjà programmée pour la soirée Dazed and Confused à Londres juste après le Weather Festival.

Les mecs de Concrete l’avaient invité en février dernier à venir chatouiller les platines du Bateau avec sa partenaire de crime, Anetha et Monsieur Chris Liebing, cette fois ils lui proposent de venir nous faire danser sur les beats pénétrants de sa techno, deep & dark.

x

ANETHA

Anetha : Stay brutal © ANA J’entends trop souvent des gens râler quant au manque de féminité dans le paysage techno parisien. Mais peu de filles s’investissent à fond dans leur passion pour qu’on entende régulièrement parler d’elle. Anetha fait partie de celles là pour la simple et bonne raison qu’elle prend part à l’effervescence qui […]

Lire Plus

ANETHA

Anetha : Stay brutal

© ANA

J’entends trop souvent des gens râler quant au manque de féminité dans le paysage techno parisien. Mais peu de filles s’investissent à fond dans leur passion pour qu’on entende régulièrement parler d’elle. Anetha fait partie de celles là pour la simple et bonne raison qu’elle prend part à l’effervescence qui fait bouillonner Paris ces derniers temps. Après avoir joué avec des figures internationales comme Samuli Kemppi,  Shifted et Perc, elle sera en compagnie de Legowelt le 31 Mai à l’I-Boat. DJette et productrice, cette adepte du vinyle connait les formules pour manier le dancefloor.

L’éloquence de sa techno aux kicks implacables apportera une petite touche de fraicheur sur cette scène pleine de testostérone !

 

Comment vous avez rencontré les mecs de Concrete / Weather et comment ils en sont venus à vous proposer de jouer ?

Axel : En fait tout part de Farouk, le manager de BLOC, c’est lui qui les connait bien, on a joué à la Concrete fin février, les mecs ont bien kiffé notre set. Brice, le Directeur Artistique est resté pendant les 4 heures…

Farouk : La rencontre avec Brice, c’est venu au fil de temps, à force de venir teuffer sur le Bateau… Pour la date, c’est une fois que le crew Concrete a obtenu la licence Club que Brice nous a proposé la date avec Chris Liebing et quelques jours après celle du Closing du Weather festival, tout s’est fait très rapidement ! On le remercie d’avoir pensé à nous !

 

Une track prévue pour le Weather ?

Exal

Anetha

x

ASILE

ASILE © La Fumée On continue avec BP, inutile de préciser leurs inspirations, Berlinons Paris, j’imagine que c’est clair pour tout le monde. Concept entre potes à la base,  BP a été créé officiellement en 2011 dans le but d’importer l’ouverture d’esprit des fiestas berlinoises. Vous avez forcément entendu parler d’eux depuis le succès de leurs Tag Und […]

Lire Plus

ASILE

ASILE

© La Fumée

On continue avec BP, inutile de préciser leurs inspirations, Berlinons Paris, j’imagine que c’est clair pour tout le monde. Concept entre potes à la base,  BP a été créé officiellement en 2011 dans le but d’importer l’ouverture d’esprit des fiestas berlinoises. Vous avez forcément entendu parler d’eux depuis le succès de leurs Tag Und Nacht dominicales de l’été dernier: soleil, techno, chill, à la cool.

Investis dans BP depuis bien avant les débuts, Asile est un duo parisien composé de Dan Alberich et de Primitive. Leur particularité ? La performance live.

Forts d’un background musical éclaté, les deux comparses nous ont habitués à une techno dub-aérienne mais c’est une performance un tantinet plus agitée qu’ils nous préparent pour cette date si  spéciale.

Récemment invités à jouer en Suisse et à Berlin, les deux parigots ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et ont bien l’intention d’étonner tout un chacun par leur dextérité et la singularité de leur live.

x

VINCENT VIDAL

Vincent Vidal © Nicolas Poirel On en vient au vétéran de cette scène techno, Vincent Vidal, résident BP aussi connu sous l’alias Sylab. Vétéran car le bougre fait partie intégrante de la scène parisienne  depuis maintenant plus de 10 ans. Sa première prod’, « Pachamama » voit le jour dans le courant de l’été 2009 sur Quartz Rec, […]

Lire Plus

VINCENT VIDAL

Vincent Vidal

© Nicolas Poirel

On en vient au vétéran de cette scène techno, Vincent Vidal, résident BP aussi connu sous l’alias Sylab. Vétéran car le bougre fait partie intégrante de la scène parisienne  depuis maintenant plus de 10 ans. Sa première prod’, « Pachamama » voit le jour dans le courant de l’été 2009 sur Quartz Rec, le label de Paul Ritch et il sera par la suite tracklisté par Loco Dice et autres Carl Cox.

Récemment établi à Berlin pour plancher sur son projet Sylab, il prépare la sortie d’un nouvel EP avec Myako, son ancienne colloc’. Planck Time, qui sortira sur le label Seconde, comportera deux productions originales, une de Myako remixée par Irakli (I/Y) et une de Vincent remixée par Larry Byndon (180G/Sonotown) qui avait ouvert le festival l’an dernier. DJ, producteur et remixeur de talent, il s’emploie également à l’organisation de raves, Koyaanisqatsi, dont la première se tiendra à Berlin ce week-end.

Kicks impétueux et lignes de basses extatiques, Vincent transpose le groove de la techno comme personne. C’est lui qui ouvrira l’office et croyez-moi, il est bien décidé à faire shaker vos bootys !

 

Comment vous avez rencontré les mecs de Concrete / Weather et comment ils en sont venus à vous proposer de jouer?

Vincent : J’ai rencontré Brice et Pete en soirée à Paris il y a environ 4 ans ou 5 ans. On trainait pas mal dans les mêmes teufs. Ça c’est fait en se croisant souvent la nuit et par potes en commun aussi.

La proposition pour le Weather s’est fait naturellement je pense. Je suis la personne du crew BP qu’ils connaissent depuis le plus longtemps. Bloc, BP et Precept c’est les trois grosses orga techno sur Paris. Brice m’a contacté en me présentant le concept de faire un stage techno représentatif de la scène émergente parisienne. Il m’a demandé si on avait un live dans le crew. J’ai proposé Asile qui sont vraiment toujours en pleine progression et de gros bosseur!! Du coup nous voilà sur le line up et je tiens à remercier Brice de nous en donner l’opportunité !

Une track prévue pour le Weather ?

x

AS PATRIA

As Patria © Axel Masson Troisième et dernier collectif de cette scène Techno made in Paris, Precept, since 2012. L’idée est simple, booker des étrangers n’ayant jamais joué en France avec des artistes locaux qu’ils veulent soutenir pour une techno sans concession. Des line-up aussi sidérants que scandaleux, après  Jeroen Search, Psyk et Abstract Division, c’est au tour de Fabrizio […]

Lire Plus

AS PATRIA

As Patria

© Axel Masson

Troisième et dernier collectif de cette scène Techno made in Paris, Precept, since 2012. L’idée est simple, booker des étrangers n’ayant jamais joué en France avec des artistes locaux qu’ils veulent soutenir pour une techno sans concession. Des line-up aussi sidérants que scandaleux, après  Jeroen SearchPsyk et Abstract Division, c’est au tour de Fabrizio Lapiana d’accepter leur invitation pour la 10e édition de leurs commandements.

Rencontrés au détour d’une manif, Romain et Yves se retrouvent sur les bancs de l’école mais c’est leur amour pour la techno qui les a réunis devant les Funktion One du Bateau. Une chose en entrainant une autre, les techno boys finissent par fusionner derrière les platines pour donner naissance à A Space Triangle. Le nom changera plus tard pour As Patria, substantif d’une patrie où la techno se fait religion.

En 2012, ils établissent leur Precept en ramenant Markus Suckut pour la première d’une lignée de soirée de haute volée. Les veillées ramènent leurs lots d’habitués à La Machine et le concept de line-up inédit est vite approuvé par l’audience qui repart toujours rassasiée. Epaulé par des collectifs pointus comme DEMENT3D et Sonotown, As Patria s’est vu invité aux 75021, Weather et Concrete, autant de banquets dont la réputation n’est plus à faire. Ils ont d’ailleurs récemment convoqués Behzad et Amarou pour l’édition bordelaise des Precept et on a pu les apercevoir dans le docu Resident Advisor, Real Scene: Paris.

L’été 2013 s’est révélé propice avec la sortie sur Fluxus Records de leur premier EP, Exordia, mêlant ambient et beats rédempteurs, suivi d’une apparition sur le various Black Series 004 avec « Arcan » et ses 9 minutes galopantes de nuances deep techno, un vrai régal!

Leurs sets peuvent paraitre un peu béliqueux, menaçant même parfois (surtout pour les profanes) mais c’est aussi la beauté de la techno. As Patria clôturera ce colloque, un conseil : préparez-vous à prendre une raclée, les mecs sont déter’ et prêts à en découdre !

 

Comment vous avez rencontré les mecs de Concrete / Weather et comment ils en sont venus à vous proposer de jouer?

On a saigné le bateau depuis la Twsted 2 jusqu’à aujourd’hui. Forcément à force de trainer là-bas on a fait connaissance avec Pete et Brice. Quelques mois après ils nous ont proposé de mixer pour leur 2ème soirée Weather à la SIRA avec François X et Marcel Fengler. Ça reste un de nos meilleurs souvenirs, le public était taré. Les basses faisaient décoller la peinture du plafond sur les vinyles.

Ensuite Concrète nous a recontacté lorsqu’ils ont lancé la Concrete en Club. On a fait le warmup pour Cosmin TRG et Efdemin. Un set de 6h, c’était un peu défi pour nous, sachant que la veille on avait un live à Nantes et qu’on n’avait pas trop dormi, mais bizarrement c’est passé très vite et il y avait une énergie de dingue.

 

Une track prévue pour le Weather ?

Pour le festival, on sait pas encore ce qu’on va jouer exactement plutôt deep techno, dub ou plus énervé mais récemment on a joué une track lors de nos précédentes dates qui a pris toute sa dimension en club c’est Atom TM remixé par Function. Aux premiers abords c’est pas une track exceptionnelle ni révolutionnaire mais la gestion de l’espace et l’ambiance qui s’installe au fur et à mesure la rend dingue. C’est un morceau qu’on peut jouer dans petites salles mais aussi des endroits plus ouverts. Et puis le vocal est tellement malsain.

Mais la vraie question: à quand les soirées Concept ? 

J’espère que vous êtes endurants les gars, le time-table vient de tomber et ça promet d’être une course de fond !  Bien évidemment, toute la team Dure Vie sera de la partie, on jouera sûrement un peu à cache-cache vu le terrain de jeu qui s’offre à nous, à vous de nous retrouver 😉

x

PODCASTS

 

PODCAST015 • MASTER-H

PODCAST016 • VINCENT VIDAL (Berlinons Paris)

PODCAST017 • CHRIS LIEBING

PODCAST018 • BEHZAD & AMAROU

WEATHER TV

teaser 1

teaser 1

video
teaser 2

teaser 2

video
Full Program

Full Program

video
Main Event Venue

Main Event Venue

video

TIMETABLE


J1 : INSTITUT DU MONDE ARABE

18:30-19:30 : ROUGE MÉCANIQUE Live

20:00-21:00 : MOUNT KIMBIE Live

21:30-22:30 : THE MORITZ VON OSWALD Trio feat TONY ALLEN & MAX LODERBAUER Live

23:00-00:00 : UNDERGROUND RESISTANCE presents TIMELINE Live

 

J2/3 : PARC DES EXPOSITIONS DU BOURGET

Scène Printemps (outdoor)

12:00-15:00 : LOWRIS

15:00-20:00 : RPR Soundsystem: RARESH, PETRE INSPIRESCU, RHADOO

20:00-23:00 : RICARDO VILLALOBOS

23:00-01:00 : SONJA MOONEAR

01:00-03:00 : CABANNE

03:00-04:00 : BEN VEDREN Live

04:00-06:00 : ONUR ÖZER

06:00-08:00 : SETH TROXLER

08:00-10:00 : DERRICK MAY

 

Scène été (outdoor)

14:00-16:00 : S3A

16:00-18:00 : HOLD YOUTH

18:00-20:00 : MOTOR CITY DRUM ENSEMBLE

20:00-21:00 : SOUNDSTREAM Live

21:00-23:00 : FLOATING POINTS

01:00-03:30 : ZIP

03:30-06:00 : MARGARET DYGAS

06:00-07:00 : BACK TO BACK

Scène Automne (indoor)

12:00-14:00 : ANTIGONE

14:00-15:00 : ZADIG Live

15:00-17:00 : DONATO DOZZY

17:00-19:00 : FRANCOIS X

19:00-21:00 : MARCEL FENGLER

21:00-23:00 : RODHAD

23:00-01:30 : BEN KLOCK

01:30-02:30 : LUKE SLATER presents PLANETARY ASSAULT SYSTEMS Live

02:30-04:30 : DJ DEEP

04:30-05:30 : TRADE (SURGEON & BLAWAN)

05:50-08:00 : MARCEL DETTMANN

 

Scène Hiver (indoor)

17:00-19:00 : BEHZAD & AMAROU

19:00-20:00 : TERENCE FIXMER Live

20:00-22:00 :THE DRIVER aka MANU LE MALIN

22:00-00:00 :ADAM BEYER

00:00-03:00 :CHRIS LIEBING

03:00-06:00 :LEN FAKI

J4 : ILE SEGUIN – BOULOGNE-BILLANCOURT

Scène House

12:00-15:00 : JUSTE DEBOUT & TIJO AIMÉ

15:00-16:00 : MASTER H

16:00-22:00 : 3 CHAIRS

 

Scène Techno

12:00-15:00 : VINCENT VIDAL

15:00-16:00 : ASILE Live

16:00-18:00 : EXAL

18:00-20:00 : ANETHA

20:00-22:00 : AS PATRIA

Scène UK

12:00-15:00 : OXYD
15:00-19:00 : BEN UFO
19-22:00 : BLAWAN


BILLETTERIE

 

Take your tickets !

 

Digitick Dure Vie Weather Festival

JEU CONCOURS


CONCOURS PHOTO SOUVENIRS DU WEATHER FESTIVAL 2013…

DURE VIE T’OFFRE 2 PASS POUR LE MAIN EVENT DU WEATHER FESTIVAL LE SAMEDI 7 JUIN 2014 AU BOURGET !

 

 

POUR PARTICIPER

1/ LIKE LA PAGE FACEBOOK DE DURE VIE

2/ ENVOIE UNE PHOTO SOUVENIR DU WEATHER FESTIVAL 2013 PAR EMAIL À CETTE ADRESSE : PHOTOWEATHER2013@DUREVIE.FR EN PRÉCISANT TON NOM ET PRÉNOM SUR FACEBOOK AINSI QUE CEUX DES PERSONNES PRÉSENTES SUR TON ŒUVRE.

3/ TA PHOTO SERA PUBLIEE DU 21 MAI AU 5 JUIN SUR UN ALBUM DE LA PAGE FACEBOOK DE DURE VIE.

 

 

 

LA PHOTO QUI AURA RÉCOLTÉ LE PLUS DE LIKES FACEBOOK SERA RÉCOMPENSÉE PAR 2 PASS POUR LE MAIN EVENT !

Clique ici pour voir l’album !


LA RÉDACTION

 

Ce focus sur le Weather Festival 2014 n’aurait jamais pu exister sans le travail de toute l’équipe de Dure Vie :

Noémie Barbier, Morgane Renaud, Lauren Chamagne, Julie Janody, Lena Novello, Guillaume Sillani, Olivier Serralbo, Johann Demazel, Sebastien Elmaleh, Augustin Wolfgang, Nicolas Chéno, Max Power, Duke & Gonzo.

 

 

 

 

Ladies & gentlemen, the focus will be continued…

 

STAY TUNED

 

DV NL FB 

 

 

  

 

QUITTER LE FOCUS
PARTAGER