Le VJing, chez vous. L’équipe du collectif RIEN, devenue référence française en la matière, a publié plus de 1200 extraits visuels en 10 vidéos, pour accompagner vos événements, soirées et afters. 

Imaginez la scène culte de La Haine (1995) où Vincent Cassel se parle à lui-même en jouant les caïds face au miroir de sa salle de bain, projeté sur écran géant derrière le peak time d’un set techno. Ça s’appelle le VJing, une performance audiovisuelle qui accompagne les événements de musiques électroniques et consiste à manipuler l’image via la médiation technologique. « Il s’agit de mixer des vidéos en live sur la musique. », expliquent Oscar et Kevin. « Comme le DJ ne sait pas ce qu’il va jouer à l’avance, il faut improviser comme lui. On doit deviner ce qu’il va se passer. »

Dans leurs premiers tests, l’équipe de RIEN saisit très vite que certaines images fortes ou esthétiques déclenchent une euphorie chez le public, à la façon d’un clip qui accompagnerait le set. « On a poussé la chose au plus loin qu’on pouvait dans le sens cinématographique. C’était aussi une manière de la rendre plus légitime en l’habillant avec des plans de films connus des cinéphiles. », poursuivent-ils. 

1200 vidéos, 10 AFTER TV

Les événements s’enchaînent, et le collectif se produit à Dour avec I Hate Models, à Manchester avec Jeff Mills, débute une résidence à Possession. La machine est lancée et se spécialise dans les événements de techno. « On espère que ça aide les gens à se rendre compte que la techno est un genre aussi sérieux que le jazz ou le classique. Tout comme le cinéma en France devait se justifier de son autonomie face au théâtre jusque dans les années 50. » Quelques années plus tard, RIEN compile une Bible de 1200 vidéos découpées plan par plan au peigne fin et lancent leur chaîne AFTER TV

Des vieux films jusqu’aux dernières techniques de 3D, le duo occupe tout le spectre visuel et le répartit en 10 volumes, avec 14 thèmes différents : Nature, Film, Experimental, Cyber… « Ça partait de la simple envie d’avoir des vidéos à mettre en after. », plaisantent Oscar et Kevin, qui ont depuis été contactés par des chercheurs pour créer une intelligence artificielle qui performerait en autonomie totale sur la musique qui passe. « C’était une base de donnée idéale pour entraîner des intelligences artificielles. Au-delà de l’aspect hypnotisant, c’est surtout une large source d’inspiration pour les créatifs. »

Il ne reste plus qu’à mettre play et à profiter du spectacle. 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur la playlist Youtube de VJ Rien