La saison des festivals est belle et bien lancée, Dure Vie poursuit son tour d’horizon et vous emmène au festival… de Cannes !

Enfin, c’est plus précisément à la Villa Schweppes que l’on a passé la semaine, car s’il y a bien un endroit pour les amateurs de musique pointue où faire la fête en marge du festival, c’était bien là-bas.

Untitled1

Villa Schweppes c’est quoi au juste ?

Avant, Schweppes c’était surtout le tonic water qui accompagnait votre Gin. Depuis 2008 c’est aussi Villa Schweppes : un bar éphémère qui organise des soirées à la programmation très pointue. Depuis 4 ans, le volet évènementiel est épaulé par un blog autour de la culture nightlife à la ligne éditoriale solide et qui a su lui aussi faire ses preuves. Fort de son succès, le concept Villa Schweppes n’en finit plus de s’étendre. Cette année, outre la présence du bar à Calvi ou encore en Belgique pour le festival We Can Dance, les nouveaux talents de la scène électro pourront à nouveau participer au BPM contest, concours qui permet de dénicher les DJ/Producteurs de demain. À l’heure des restrictions budgétaires on ne peut que féliciter la célèbre marque de soda pour ses initiatives qui contribuent à faire bouger positivement la scène française.
Untitled3

« la programmation musicale impeccable et chaque année sans faille« 

La fête sans compromis, des invités surprises, des stars de cinéma en guise d’ambassadeurs (Uma Thurman, Salma Hayek,…). Juste ce qu’il faut de strass et paillettes pour éviter l’overdose et ne pas tomber dans le vulgaire. Autant d’éléments qui ont contribué à la réputation des soirées Villa Schweppes. Mais à nos yeux, ce qui fait vraiment la différence c’est la programmation musicale impeccable et chaque année sans failles. 2016 n’a pas dérogé à la règle : les sélections pointues des vétérans Cerrone et Philippe Manœuvre ont côtoyé les sets de DJ aguerris comme les 2ManyDJs, Matia Aguayo, Agoria… Ainsi que les stars de la french touch comme Pedro Winter ou Martin Solveig.

Le chilien s’est occupé de mettre le feu à la soirée d’ouverture du 12 Mai, pour avoir une idée on vous conseille de checker sa Boiler Room

Comme chaque année la programmation s’est aussi ouverte aux valeurs montantes de la scène indie/pop (The Liminanas, Rodion). À notre humble avis, s’il y avait bien un événement à ne louper sous aucun prétexte cette semaine, c’était la rencontre improbable entre Jacque(s), l’ovni de la techno « faite avec des bruits de la vraie vie » (célèbre également pour sa « coupe de moine inversée ») et la légende vivante Keziah Jones !

Jacques en live à la Villa Schweppes ! © Cedric Canezza

Jacques en live à la Villa Schweppes !
© Cedric Canezza

Unexpected ? Le slogan de la marque n’aura jamais aussi bien porté son nom.