« We just say Fouk ». Le duo de producteurs Fouk (Hans Peeman aka Junktion & Daniel Leseman), amis depuis l’enfance et désormais implantés sur la scène européenne et internationale, ont d’abord émergé avec leur EP « Kill Frenzy ». Une expérience qu’on voulait partager avec eux avant leur date à l’iBOAT de Bordeaux le 14 décembre : behind the scenes avec leur premières et dernières fois.

Première fois chez un disquaire ?

Daniel & Hans: Juin 1999, Attalos Records à Arnhem (Daniel: Le 12 juin 1999 pour être exact!)

Et la dernière ?

Daniel & Hans: Rush Hour pendant les ADE, ce qui remonte à trop longtemps. Beaucoup de shopping en ligne, mais ça n’a rien à voir avec l’expérience physique d’un shop bien sûr !

Premier disque acheté ?

Daniel: Twilight – « Platina » (Remixes) [Journey] Il y a longtemps on jouait beaucoup de trance. Je me souviens avoir pas mal joué le remix de Maurits Paardenkoper.

Hans: Armin van Buuren – « Communication » [Cyber Recordings]

Et le dernier ?

Daniel: Club Paradiso – « Panoramica » [Mondo Groove] Toujours bouche bée avec celui-là, de super moments.

Hans: Saine – « For The Dreamers » [Omena] LOVELY album!

Premier club ?

Daniel: Hemkade 48, Zaandam.

Hans: Eau, The Hague

Et le dernier en date ?

Daniel: Claire, Amsterdam

Hans: Studio K, Amsterdam

Premier DJ set écouté ?

Daniel: Probablement un set d’Erick E fin des années 90.

Hans: « Le seul et unique: DJ Cross! » (Rires), c’était il y a tellement longtemps! On écoutait Dance Department sur Radio 538 aux Pays-Bas. Il était DJ résident de ce programme, je me souviens encore quand j’enregistrais ses sets sur cassette!

Et le dernier ?

Hans: Obscure010 | Adesse Versions en September à Chicago

Daniel: Le podcast résident de Laurence Guy pour Heist Recordings.

La toute première track produite (non signée) ?

Daniel: Je me souviens finir une track trance progressive en 2001 dont j’étais plutôt fier. Je l’ai envoyé à Armin van Buuren et il m’a envoyé de bons feedbacks assez positifs, mais ça n’est jamais sorti.

Hans: C’était il y a siiii longtemps! Je ne me souviens pas comment ça s’appelait. J’ai tenté plusieurs choses dans la trance/progressive aussi, c’était vraiment la mode à l’époque!

Et la dernière ?

On travaille sur un nouvel EP au moment où l’on répond, mais le dernier track terminé c’est notre remix d’ « Hamdi » de Nachtbracker.

Première fois que vous vous êtes dit que la musique c’était votre truc ?

Daniel: Je joue du piano depuis que je suis tout jeune, mais je suis vraiment tombé dans la dance music et la production en général à l’âge de 15/16 ans quand j’ai commencé à voir mes premiers sets en club. Je me suis acheté une paire de platines et un mixer peu de temps après, à partir de ce moment-là je suis devenu accro.

Hans: J’ai toujours apprécié écouter de la musique. Je crois même que j’ai toujours eu un casque sur les oreilles! À 15/16 ans, après quelques années de production, j’ai finalement réussi à faire quelque chose de correct à entendre et je me suis dis « peut-être que c’est le moment pour moi ! ».

Et votre dernière belle expérience ?

Daniel: Ça devait être au concert de Cory Henry au Paradiso à Amsterdam en novembre dernier. Ce mec peut vraiment faire des choses surhumaines au synthé!

Hans: Je suis allé voir Jamiroquai jouer à Amsterdam.

Premier gig à l’étranger ?

Une soirée organisée par Pusic Records à Innsbruck en février 2015. C’était un événement très spécial, en haut d’une montagne dans un vrai igloo !

Et le dernier ?

Au Camden Assembly, à Londres, le 10 novembre 2017.

Premier fail pendant un set ?

Daniel: Quand j’ai accidentellement appuyé sur le cue des CDJ pendant que je jouais.

Hans: (Rires) Pareil pour moi!

Et le dernier ?

C’est spécifique aux tables de mixage Allen & Heath Xone. J’avais par exemple oublié d’enlever le filtre passe bas (chose que tu n’entends pas dans le casque) et j’ai commencé à faire la transition sans entendre que le son ne sortait pas!

Premier B2B ?

Detroit Swindle & Fouk à Bristol le 3 juin 2015.

Et le dernier ?

Detroit Swindle & Fouk (eh oui, encore!) au Ploegendienst festival le 9 décembre dernier.

Première fois que tu as entendu quelqu’un jouer une de tes tracks?

Daniel: Perry O’Neil au Marcanti Plaza à Amsterdam, en 2003. Il a joué un track qui en fait n’est jamais sorti (3 colours – Accessible). Je crois qu’une copie de ce track a fini sur Youtube.

Hans: Ce n’était pas la première fois que j’entendais quelqu’un jouer un de mes tracks, mais je me souviens que Paul von Dyk avait joué un de mes tracks dans son show radio sur EinsLive (une radio allemande).

En ce qui concerne les tracks de Fouk: Detroit Swindle qui ont joué « Cat Lady » dans un de leurs sets, mais je ne me souviens plus exactement duquel.

Et la dernière fois ?

PillowTalk ont joué « Coconuts » dans leur set au Claire d’Amsterdam en août. Et plusieurs fois à l’occasion quand on était dans des boutiques de fringues, nos sons passaient en arrière-fond.

Première chose à laquelle vous pensez pour vous adoucir la vie ?

Daniel: Plus de matériel ! Plus sérieusement juste le fait de savoir que je fais ce que j’aime et que j’en vive pour encore quelques années me redonne le sourire.

Hans: Exactement la même chose !

FOUK : Facebook / Soundcloud / Discogs / RA

EventIBOAT : HAPPINESS THERAPY w/ FOUK, FABIO LOPES