Mercredi 21 mars, Le Sucre accueille la maison de vente Artenchères et ses commissaires-priseurs lors d’une immense vente aux enchères de vinyles. Dès 19h30, pas moins de 2500 vinyles 33 et 45 tours répartis en 162 lots de nombreux genres musicaux (populaires ou underground) seront disponible à la vente sur place, mais aussi par téléphone et internet. Le but : rendre au vinyle tout l’intérêt historique qui lui appartient. 

Cette vente est le fruit d’un travail de quatre mois au cours duquel son organisateur, Jimmy, rencontre des artistes et disquaires lyonnais de tous bords qui lui ouvrent leurs collections personnelles de vinyles. Le résultat : un immense catalogue varié de 2500 références réparties entre plusieurs genres musicaux des XXème et XIIè siècles avec des tirages limités, des versions promo, des test pressing ou pressages étrangers.

La vente aux enchères aura lieu sur le rooftop du club lyonnais Le Sucre avec douze thèmes qui comprendront des lots aussi éclectiques dans leur évolution musicale que de la « Poésie chantée », chanson française, des bandes sons originales de films, du rock’n’roll/blues/country, du hard rock/métal/punk, du jazz, du hip-hop/reggae/rap ou musiques traditionnelles du monde. Mais ce n’est pas tout : le rendez-vous est l’occasion de la première vente aux enchères de vinyles de musiques électroniques avec son lot de références en musique expérimentale, concrète et contemporaine, dont des lots house et techno. Le lot 149 proposera par exemple une sélection de 16 disques à travers les 21 ans d’existence du label de Théo Parrish, Sound Signature.

Lot 130-Maroc-vente-encheres-vinyles-dure-vieCe concept novateur s’attache à redonner un peu d’âme à la vente de disques et à la relation entre vendeurs, acheteurs et curieux, à l’heure où les plateformes qui lui sont dédiées sur Internet (dont Discogs) sont certes des outils formidables mais parfois déshumanisant. « L’histoire qui est attachée au disque se perd dans la transaction.« , nous confie Jimmy. Raison pour laquelle deux journées d’exposition à la salle de vente Artenchères rue Saint-Firmin (avec stations d’écoute à disposition) précèderont l’événement, pour permettre de faire ses repérages avant le grand jour. Certains « focus » ont d’ores et déjà été publiés sur Facebook pour y expliciter leur intérêt historique à travers le label, la pochette ou le type de pressage par exemple.

Comment ça marche ? La vente aux enchères aura lieu sur place, mais bonne nouvelle : chacun pourra enchérir depuis chez lui par téléphone ou par internet (grâce à la plateforme Drouot Live). Cela signifie que les lyonnais seront loin d’être les seuls à pouvoir profiter de cet événement inédit – mais aussi qu’il faudra être vif pour obtenir les précieux sésames. Il est également possible d’interagir par « ordre d’achat » directement depuis le site, et d’enregistrer votre enchère maximale à l’avance – et ce dès maintenant sur le catalogue.

L’entrée est libre, et le catalogue détaillé de tous les lots est disponible sur le site d’Artenchères. Pour toutes les infos, rendez-vous sur l’événement Facebook.