C’est le festival catastrophe et pire cliché de l’histoire des festivals de musiques électroniques qui avait enflammé les réseaux l’année dernière. Le Micro Love Festival, c’était le parc d’un château à quelques heures de Paris qui promettait 48h non-stop de micro house et minimale, quatre scènes, et plus d’une quarantaine d’artistes, mais qui s’est finalement soldé par une grosse escroquerie sans nom, des navettes mytho, un remake du Fyre Festival et le bannissement national (sûrement à vie) de son instigateur. 

Alors que la seconde édition aurait dû avoir lieu en juin prochain, un collectif parisien sorti de l’ombre et lassé de voir ses événements en warehouse illégaux annulés, a décidé de reprendre l’affaire et de profiter de la notoriété (funeste) du festival pour organiser une deuxième édition. Cette fois-ci, le festival s’appellerait le « Micro Lost Festival », et aura lieu dans un spot littéralement « perdu » et paradisiaque, ultra loin de la capitale. Sa programmation, elle, sera 100% micro, comme le Micro Love.

« En vrai, niveau communication, c’est tout bénef« , nous raconte un membre de l’organisation en message privé, qui a tenu à conserver l’anonymat. 

Pas d’événement Facebook lancé mais plus d’infos sur le nouveau site internet