Photo à la une © SWG3

Transformer la chaleur émanée des danseurs en source d’énergie : c’est le projet innovant du club écossais SWG3, qui testera cette nouvelle technologie en avant-première le 7 novembre prochain. 

En voilà une bonne idée. À Glasgow, en Ecosse, le club SWG3 va tester une nouvelle technologie éco-responsable. Le principe : transformer la chaleur corporelle des clubbeurs en une source d’énergie réutilisable, pour ensuite alimenter l’électricité du lieu.

Baptisée BODYHEAT, cette initiative entre dans le programme Going Net Zero du club, qui ambitionne à terme de devenir un lieu neutre en carbone. Dans la pratique, des pompes seront installées pour capter la chaleur de la foule en canalisant leur énergie combinée dans douze trous de forage de 150m de profondeur creusés sous le site. Une fois récupérée, la chaleur sera ensuite directement réutilisée ou stockée sous terre.

« Un corps humain dégage environ 100 watts de chaleur excédentaire qui peut s’accumuler rapidement dans des espaces confinés. », explique le communiqué, rappelant que « l’énorme quantité de chaleur générée par les personnes qui dansent dans les clubs ou les concerts est actuellement rejetée dans l’atmosphère sous forme de déchets. » En se basant sur ces données, le club estime pouvoir économiser 70 tonnes de CO2 par an. 

« BODYHEAT est notre contribution innovante à un problème mondial et nous aidera à réduire considérablement notre consommation d’énergie. », a expliqué Andrew Fleming Brown, le directeur général du club.