L’équipe de Swarm Factory vous avait habitué aux marathons mensuels en warehouses. Pour le retour des beaux jours, il va falloir accélérer votre rythme cardiaque avec un sprint de 4 événements en 1 mois dans 4 lieux différents.

En matière d’événements en warehouse, l’équipe du projet Swarm Factory semble avoir compris et maîtriser tous ses ressorts. En 2013, tout part d’une famille de 6 membres dont 4 amis d’internat, un ami d’enfance et « le plan cul de la meilleure amie des 5 autres » (véridique) où leur passion sans relâche pour les musiques électroniques les ont mené jusqu’aux quatre coins de la France à Rouen, Lille, Montpellier, Lyon et bien évidemment son berceau, Paris. De nombreuses occasions ont été telles que la première de Regal en France, le premier back to back entre Zadig et Jonas Koop ou encore Version (le duo de Psky et Tadeo) en première mondiale.

À Paris, le constat s’est fait qu’un fossé radical s’est crée entre les clubs et les warehouses, de plus en plus prisées pour leur esprit libertaire et l’espace colossal qu’elles permettent, mais aussi dans la mouvance artistique de la scène techno. Petit à petit, la techno des clubs s’est rappelé ses premières ramifications et est retournée dans les warehouses pour y livrer un côté plus industriel des « raves ». Un autre genre s’y est imposé : la minimal et la micro house et leurs sonorités épurées. Revenir à l’essentiel dans un contexte brut où les scénographies élaborées du collectif viennent sublimer cet esprit de fête joyeuse et libre. 

Parmi les artistes déjà invités, nombre de pointures comme Polar Inertia, Birth of Frequency, DJ Deep, Anetha, Jaquarius, WLVS (Manu le Malin et Electric Rescue), Function, Roman Poncet, Boston 168, Priku, Domenico Rosa, Sweely et beaucoup d’autres. Pour le retour du printemps, l’équipe n’a pas lésiné et promet un retour en grande pompe sur. L’on avait déjà l’habitude du marathon avec 4 warehouses en 5 mois, mais l’équipe prévoit un sprint avec 4 événements dans 4 lieux différents… en un mois.

Le 25 mai, ce sera la dernière warehouse de la saison jusqu’à septembre avec un plateau exceptionnel dans un studio de cinéma de 700m2 : le patron de la minimale Nicolas Lutz sera accompagné de Seuil (et c’est une annonce exclusive Dure Vie) et du abel Automatic Writing qui viendra fêter ses deux ans. Le 6 juin, l’équipe investit l’un des mercredis gratuits de Concrete en invitant l’un ds pontifes de la micro européenne, Guiliano Lomonte, accompagné de ses résidents Nunes et Ernest & Brieuc. Le 15 juin, l’équipe reviendra à La Machine du Moulin Rouge pour une Undoing Time d’anthologie avec Priku qui reviendra tout juste du festival Sonar en back to back avec son partenaire Cezar. La dernière étape s’arrêtera le 29 juin au 142 rue Montmartre avec le label Discobar : Lamache et Digby seront en back to back toute la nuit dans un décor underground flambant neuf.

Toutes les infos sur la page de Swarm Factory.