Photo en une © Elsa Giffard

Devenu le rendez-vous incontournable du dimanche à Lyon, Le Sucre clôt sa saison estivale des « Sunset Society ». Avant d’entamer sa nouvelle saison, le club invite un line-up 100% français et réunit trois acteurs phares des scènes électroniques lyonnaises et parisiennes, Zaltan, Sentiments et DJ Seven, pour oublier que la rentrée approche à grand pas.

Il y a de ces dimanches où l’on reste chez soi faute de repaire où aller profiter de la fin du week-end, et puis il y a ces rendez-vous dominicaux orchestrés par Le Sucre qui place la capitale des Gaules bien en avance sur sa sœur parisienne. Cet ancien bâtiment industriel des années 30 situé à Confluence puis réaménagé en un sublime rooftop avec vue imprenable, accueille depuis quelques années les oiseaux de nuit qui n’ont pas envie d’aller se coucher, les bruncheurs du dimanche qui n’ont pas envie de faire la fête de nuit – et plus largement tous les amateurs de pointures électroniques et d’envies d’escapades intimistes en hauteur.

Après avoir invité tout l’été un large spectre de pointures de la scène électronique internationale dont Richie Hawtin, Madben, Interstellar Funk, Luca Lozano, Oko DJ ou encore Tornado Wallace, Le Sucre clôt ses « Summer Edition » en invitant un line-up 100% français qui réunira trois acteurs phares de la scène électronique lyonnaise et parisienne. En chef d’orchestre, DJ Seven, le boss du disquaire et label lyonnais Groovedge, se produira aux côtés de l’étoile montante Sentiments, que ce dernier avait notamment signé en 2016 avec son EP « Thank You for the World Vol. 1« . Attendez-vous à une explosion house inspirée des scènes 90’s new-yorkaise et chicagoan. Zaltan complète le plateau en apportant sa touche parisienne, et promet une sélection plus corsée représentative de son label, Antinote, qu’il gère d’une main de maître depuis plusieurs années.

Retrouvez toutes les infos sur l’événement Facebook et tentez de remporter vos places sur notre jeu concours. La météo affiche un soleil de plomb : il serait dommage de vous retrouver à la porte.