Après plusieurs rebondissements avec Soundcloud l’année dernière, la firme multinationale semble vouloir créer à nouveau de l’engouement autour de sa plateforme. Via son service professionnel Soundcloud Pro, les producteurs vont pouvoir mieux monétiser leurs morceaux. À certaines conditions. 

Depuis deux ans, Soundcloud perd du terrain et fidélise de moins en moins de producteurs et d’auditeurs sur sa plateforme. Et après plusieurs rumeurs de rachat et de fermeture l’année passée, la firme avait peine à redémarrer et à concurrencer les autres plateformes digitales dont Youtube en tête de file, Deezer ou Spotify. 

Alors Soundcloud tente de sauver les meubles en voulant étendre son service Premium, qui était uniquement disponible sur invitation. Les producteurs pourront maintenant monétiser les morceaux (originaux, bien sûr) qu’ils uploaderont sur leur profil, mais sous certaines conditions : il faudra tout d’abord acquérir un compte « Pro », payant, et rescenser par moins de 5000 vues sur l’ensemble du mois écoulé. Les artistes seront rémunérés par le système classique des publicités (grandement présentes sur la plateforme depuis) et des souscriptions aux abonnements Pro, et l’artiste ne touchera en fait, net, que 55% du revenu net par morceau. Le paiement sera donc loin d’être fixe et évoluera selon toutes ces modalités. Autre contrainte : les podcasts et les sets de DJ ne sont eux pas compris, même si Soundcloud étudie à cette heure la possibilité qu’ils le soient. 

Le projet était en test depuis 4 ans, mais l’urgence se veut grande à l’heure où son principal concurrent, Youtube, en a fait une affaire fructifiante pour de nombreux utilisateurs qui ont fait de « Youtubeur » leur métier à part entière. Les pays éligibles (pour le moment) sont la France, l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Australie, le Canada, l’Allemagne, les Pays Bas et la Nouvelle-Zélande, mais le projet pourrait bientôt s’étendre à d’autres pays. Affaire à suivre.

News vu sur Resident Advisor