Après avoir signé une campagne pour Givenchy, le producteur parisien Select sort son premier EP éponyme de deux titres, SELECT. Une électro planante et fine conçue avec son synthé modulaire construit à la main, et dans la pure tradition du field recording

La musique devient d’autant plus personnelle lorsqu’elle est homemade. Et c’est le cas de Select : après avoir réalisé la dernière campagne « Prisme » de la célèbre marque Givenchy, le producteur parisien sort de l’ombre pour faire une entrée remarquée avec un premier EP électronique de deux titres.

Techniques et purs, les morceaux sont à l’image de leur processus de création. Select n’est pas passé par la case de la facilité en composant ses productions à partir d’un synthétiseur modulaire qu’il a lui-même assemblé, et en utilisant le field recording, cette technique artisanale qui consiste à taper sur des meubles ou enregistrer des bruits du quotidien, dont la trompette de son père jazzman. Un univers singulier niché « quelque part entre la house ouatée de Kiasmos et la mélancolie de Radiohead« , jeune héritière des accents d’un Rone ou d’un Woodkid, et dont les nappes atmosphériques nous encourage à réitérer après la première écoute. 

Fascinant, Gunsmoke l’est aussi grâce à son court-métrage d’animation co-réalisé avec l’illustratrice Maylee (sa compagne dans la vie). La trame suit l’histoire d’un homme né dans les années 60 faisant face à un drame amoureux sur fond de guerre nucléaire uchronique, témoin visuel de la mélancolie de sa bande-son. 

C’est avec le label de musiques électroniques parisien Egoist Records que les prémices de son album Lost In Noise, prévu pour le 14 mai prochain, ont été écrits. Depuis 10 ans, ce label (anciennement « Maquisards ») travaille à construire un univers très varié entre house, techno et électro, notamment à travers le BPM Contest, premier tremplin de musique électronique français en partenariat avec la Sacem, le festival de l’INA (INASOUND), et parrainé par des artistes prestigieux dont Vitalic, Arnaud Rebotini, Etienne de Crécy ou encore Jennifer Cardini. 

Gunsmoke et The End Begins sont d’ores et déjà disponibles, avant la sortie de son premier album Lost In Noise le 14 mai prochain.