Photo à la une © Atelier des Lumières

Ce jeudi 18 avril, le Rex Club va se transformer en immense jardin japonais. Au coeur du projet : Side Project, nouveau format qui entend mêler la musique à l’art, va s’associer le temps d’une nuit au collectif Sentaku, et installer au centre du dancefloor 8 ballons d’un mètre de diamètre, sublimés par des projections et jeux de lumière signés de l’artiste JQX

À l’origine, le projet naît grâce à Alex Rapoud (de Distrikt Paris) et Arthur Blanc (Blanco, et également résident Distrikt). « Side Project » est littéralement un nouveau format connexe à Distrikt Paris, l’équipe derrière de nombreux événements en warehouses et en clubs à Paris, axés minimal, micro house, électro et techno. Le but : promouvoir l’art sous toutes ses formes, des arts visuels aux créateurs de mode, autour d’évènements hybrides à Paris, en mettant à l’honneur des DJs et producteurs locaux et internationaux, mais également des artistes émergents. 

La première édition de Side Project s’était tenue le 3 novembre dernier dans un loft privé en plein coeur du Marais, autour de DJ sets (Bassam & Escko, Blanco, Hordel & Amine), d’une exposition collective qui mêlait photographie (Julia Fihman) et arts graphiques (Damien Naja), et d’un showroom de vêtements (Paradisien x Sentaku). Un format hybride entre exposition et soirée, qui avait vite débouché en gros dancefloor, selon Arthur : « Ça a plutôt commencé comme une exposition avec un peu de musique, et au fur et à mesure ça s’est vite transformé en teuf, au milieu d’oeuvres d’art !« 

Aujourd’hui, les arts visuels monopolisent la musique et ont tendance à devenir la première marque de fabrique. Mais pour Arthur, Side Project veut éviter cette tendance : « Parfois, il suffit d’un bon sound system, sans lights ni artifices pour passer une très bonne soirée, tant que la musique est bonne. » Mais force est d’avouer que le rapport à l’image dans les musiques électroniques tend à changer, et le public en est friand : « La relation entre musique et arts visuels est très importante pour nous. L’idée est vraiment de proposer une expérience immersive, sonore et visuelle, multi-sensorielle. L’image et la lumière au service de la musique. », poursuit Arthur. « Nous voulons réunir différentes pratiques artistiques, dans le but de sublimer la musique, de solliciter tous les sens et désorienter le public.

Alors pour vivre l’expérience, il faudra être au Rex Club, ce jeudi 18 avril de minuit à 7h, où Side Project s’associera au collectif Sentaku. C’est la première fois que 8 ballons d’un mètre de diamètre seront installés dans le club, sur lequel seront projetés des jeux de lumière. L’artiste JXQ, également membre fondateur du collectif Sentaku, plongera les danseurs dans l’atmosphère harmonieuse d’un jardin japonais (日本庭園), selon la « tradition antique du pays et représentation symbolique du monde, de l’âme humaine et de l’impermanence de la nature« , précise t-elle. 

Côté line-up, comptez un voyage entre électro, minimal, micro house et techno avec Pablo en warm up, puis Subb-an et Adam Shelton, deux anglais nés des raves de Manchester et très prisés de la scène électronique pour être les fondateurs du label One Records. Les résidents des deux collectifs organisateurs, Blanco et Massaï, se chargeront du closing. 

Plus d’infos sur l’événement Facebook et la billetterie en ligne. Tentez également de gagner vos places via notre jeu concours