Une récente étude menée par IMS Business Report démontre que les musiques électroniques sont le troisième genre musical le plus populaire au monde, dans leur sens le plus large. Avec une estimation à 1,5 millions d’écoutes, le phénomène se classe après la pop et le rock.

Le sondage a été réalisé sur 19 000 auditeurs entre 16 et 64 anse, dans 18 pays du monde entier. Si la musique pop et rock occupent la première (64%) et deuxième (57%) place du classement, un tiers des sondés ont répondu écouter majoritairement de la musique « électronique » au sens large (32%), devant le hip hop/le rap (26%) et le r’n’b (23%), soit environ 1,5 millions d’auditeurs.

Parmi tous les genres de musiques électroniques, la techno est le style le plus écouté, devant la tech house, la house, deep house ou drum’n’bass. Fait amusant : la musique électronique occupe une belle place dans les sondages notamment grâce à son utilisation dans les jeux vidéos, GTA et Fortnite en tête de file. 

Le sondage informe aussi que les 10 DJs les mieux payés au monde auraient gagné environ 261 millions de dollars en 12 mois, durant l’année 2018. Calvin Harris est le mieux payé, avec le salaire mirobolant de 48 millions de dollars. Ça fait peur. 

Côté événements, la plupart des DJs tourneraient autour de 100 dates à l’année. Les festivals font la part belle aux femmes puisque Nina Kraviz (35) et Amelie Lens (27) occupent le top du classement du plus grand nombre de dates en festivals, devant Armin Van Buuren (26) et Charlotte de Witte (24). La croissance du nombre de followers sur Instagram de ces trois dernières est affolante, avec 33% pour Nina Kraviz, 63% pour Amelie Lens et 79% pour Charlotte de Witte. Une autre part de l’étude montre toutefois que la parité hommes/femmes n’est toujours pas d’actualité dans ces mêmes festivals, avec 19% d’artistes féminines contre 50% pour les hommes.

Si les festivals ont connu une croissance globale de 23%, l’audience des clubs continue elle aussi de grimper (22%), malgré le triste constat que de nombreux clubs ont fermés et que de moins en moins de clubs ouvrent. À Berlin, plus de 40% des clubs sont spécialisés dans la techno, où les clubbers dépensent en moyenne 200€ par événement. 

On notera aussi la croissance exceptionnelle de Cercle, avec plus de 135 millions de vues sur ses vidéos lancées en live depuis son lancement. 

Retrouvez l’étude d’IMS Business Report