Le programme Safer met notamment à disposition du public une application lanceuse d’alerte en temps réel. 

La fête progresse. En 2018, 41% des personnes interrogées ont déclaré s’être déjà fait agresser sexuellement dans un lieu festif, tandis que 81% des femmes affirmaient avoir déjà été victimes de harcèlement sexuel dans un lieu public (études Consentis/Ifop).

Si le monde de la nuit fait bloc et s’organise depuis quelques années contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles, l’association Orane (notamment organisatrice du festival Marsatac) décide de passer à la vitesse supérieure. 

Pensé pour être efficace au beau milieu de fête, le dispositif Safer s’articule principalement autour de deux applications. Une première lanceuse d’alerte gratuite pour les festivalier.ère.s avec un système de géolocalisation temporaire, et une seconde pour les équipes Safer permettant aux équipes de répondre plus rapidement et d’intervenir sur le lieu. 

Partout en France dès l’année prochaine

Développé en collaboration avec des acteurs et actrices engagé.e.s sur le sujet, Safer met à la disposition des structures événementielles plusieurs options pour permettre à chacun.e de faire la fête dans un espace plus sûr. Un site internet et des cours de sensibilisation en ligne sont par exemple disponibles en libre accès pour les bénévoles.

Soutenu par le ministère de la Culture, Safer a été déployé pour la première fois lors de l’édition capsule du festival Marsatac en août dernier et vise un déploiement national à compter de 2022. 

Retrouvez toutes les informations sur le site internet de Safer, et sur le compte Instagram