Nouvelle prise de parole de Roselyne Bachelot. Ce vendredi 8 janvier, la ministre de la Culture était l’invitée de France Info et a apporté quelques pistes de réponses au monde la Culture, voulant « tout faire » pour rendre « possible » une réouverture des lieux culturels début février, sans prendre « d’engagement ». Parmi les possibilités envisagées, celle d’un test négatif à présenter avant un concert. 

La veille, Jean Castex avait à nouveau réduit les minces espoirs du secteur culturel quant à une réouverture prochaine. Au mieux, le Premier ministre estimait leur réouverture à « mi-février ». Ce matin, en réponse, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot était invitée au micro de France Info pour détailler les échéances à venir, affirmant qu’elle « fait tout » pour que « soit possible » une réouverture des lieux culturels pour début février, sans toutefois prendre « d’engagement ». 

Réouverture échelonnée 

Si un calendrier n’est pour l’heure pas évoqué, la réouverture des lieux culturels pourrait se faire de manière échelonnée, avec une priorité pour les musées et monuments. « Nous travaillons à un échelonnement de cette réouverture« , a-t-elle poursuivi, en distinguant trois catégories : les musées et monuments, le cinéma et le spectacle vivant. 

« Ne recommençons pas à enfermer la décision politique dans des dates. Je mets mes tripes sur la table pour protéger le monde de la Culture. Jamais je ne serai devant ma télévision ou ma radio, je suis dans l’action», enjoint-elle. 

La ministre de la Culture se veut toutefois prudente. « Nous n’avons pas encore le résultat de ce qui s’est passé pendant les fêtes. Nous attendons l’impact sur la pandémie. Et nous attendons l’impact de ce nouveau variant. Tout cela change la donne pour prendre des décisions », a-t-elle poursuivi, toujours sur France Info. Dans ce contexte, elle assure envisager toutes les possibilités, dont demander un test négatif pour pouvoir participer à un événement comme un concert (étudiant « avec soin » l’expérience déjà réalisée avec succès à Barcelone pour un concert debout de 500 personnes), ou encore labelliser des salles qui répondraient à des critères précis de ventilation (en cours de test à Londres). La ministre appellera ce vendredi après-midi « les professionnels du spectacle » afin d’en émettre l’idée.

La veille, Roselyne Bachelot était aussi au micro de RTL et avait engagé son discours auprès des festivals français, assurant que le gouvernement « fera tout » pour leur tenue cette année. Ce matin, la ministre renouvelle sa volonté optimiste : « La vaccination va prendre de l’ampleur, les conditions climatiques vont être meilleures, on aura une meilleure connaissance des virus… Le virus est imprévisible mais je veux donner un message d’espoir : les festivals, et en particulier les festivals d’été, je suis confiante. on doit pouvoir y arriver. On croise les doigts. », conclut-elle.