Ce lundi soir, Roselyne Bachelot était invitée sur le plateau de LCI et a donné des précisions sur les concerts tests prévus dans les mois à venir à Marseille et Paris. 

La ministre de la Culture a d’abord affirmé que plusieurs événements se tiendraient d’ici « cet été« , affirmant : « Je suis très optimiste pour les festivals et spectacles assis. Pour les spectacles debout, c’est plus compliqué ».

En mars et avril, plusieurs concerts tests debout auront donc bien lieu à Paris et Marseille. « Il y aura deux concerts-tests assis avec possibilité de se lever au Dôme de Marseille », a-t-elle indiqué, en confirmant qu’ils pourraient avoir lieu et accueillir 1000 personnes pendant la deuxième quinzaine de mars – sous réserve d’une nouvelle flambée de l’épidémie. À Paris, le concert-test aura lieu à l’Accord Arena de Bercy et accueillera 5000 personnes en avril.

Pour chacun de ces concerts, un protocole stricte sera mis en place afin de mener une étude sur la diffusion du virus. En collaboration avec l’Inserm, chaque participant·e sera testé·e avant le concert et devra être masqué·e pendant. Les cas positifs ne seront volontairement « pas filtrés« , pour « se mettre en situation où il y aura un brassage ».

Comme à Barcelone ou en Allemagne, ces événements devraient permettre d’évaluer la possibilité d’organiser des concerts en temps de pandémie, et de redonner un peu d’espoir au secteur culturel à l’arrêt quasi total depuis un an. Un colloque scientifique européen est également prévu à Marseille le 8 avril pour confronter ces différentes expérimentations. 

« Je tiens compte du monde de la culture, j’établis des modèles résilients. Je ne travaille pas à l’arrache pour faire un coup politique », a-t-elle conclu.