Après vous avoir présenté de nombreux artistes du label Robsoul à travers des articles, des interviews, des podcasts, Dure Vie continue dans sa lancée en vous présentant, pour ceux que ne le connaissent pas encore, le jeune, talentueux et très prometteur DJ et producteur : Alci

 

• • • Bio • • •

 

Tout commence pour Alci avec le cinéma. Inspiré par des films tels que Beat Street ou encore Wild Style, il s’est décidé, très jeune, d’apprendre à battre le beat du Hip Hop, taguer, breakdancer, et à taquiner les platines vinyles.

Tout en maîtrisant ces différents arts, il se prend de passion principalement pour la musique et, années après années, ses différentes virées en club ont suscité un intérêt tout particulier pour le genre électronique. C’est donc sans surprise qu’il décide de lâcher quelques deniers dans l’achat d’une paire de platines et d’un petit équipement de studio.

Depuis qu’il a 17 ans, Alci sillonne les prestigieux clubs de Zurich. Ses productions se peaufinent notamment grâce aux inspirations émanents directement des tracks des années 80 et 90.

C’est à cette époque qu’Alci définie sa propre patte et son style bien à lui pour sortir en 2013 à l’âge de 23, son premier disque en véritable plastique (aka vinyl) sur le label de Phil Weeks : Robsoul Recordings.

Cette sortie a été le point de départ d’une série de release impressionnants dans un laps de temps record puisque la série Early Beginnings est sortie la même année ainsi que d’autres disques tels que « Be As One » sur Shlomi Aber des sorties diverses sur InFUSE London.

Gardez le bien dans votre viseur, il va sortir de nombreuses tracks très prometteuses sur Robsoul mais également sur le label Defected.

 

 

• • • Interview • • •

 

Nous sommes ravis qu’Alci ait pu libérer un instant dans son emploi du temps de ministre pour nous accorder une rapide interview !

 

• Salut Alci, installe toi, mets-toi à l’aise et raconte nous tout : Qui es-tu, d’où viens-tu, on veut tout savoir.

Je suis né en mai 89 et j’ai grandi dans l’est Suisse, dans un petit village à une trentaine de minutes de Zurich mais je suis originaire de Turquie.

 

 • D’ou te vient ce blaze : Alci ?

Je m’appelle Fatih Alci, Alci est tout simplement mon deuxième prénom. Je l’ai choisi car c’est court, simple et facile à retenir.

 

• Quel a été l’élément déclencheur qui a fait que tu as choisi de te lancer dans la musique ? Et pourquoi la musique électronique tout particulièrement ?

Ça a commencé avec le cinéma et des films tels que Beat Street ou encore Wild Style. Je me suis alors intéressé rapidement au Hip Hop et son environnement : la musique, le graffiti, et la musique sur platines vinyles.

Puis je me suis mis à sortir en club ou j’ai découvert la musique électronique et ça a été une vraie révélation. Très vite il a été logique pour moi de m’acheter des platines et un peu de matériel de production.

 

• Comment as-tu rencontré Phil Weeks ? Comment la collaboration avec Robsoul a-t-elle commencée ?

Je produisais de la musique depuis un long moment et j’avais des tracks terminées et prêtes à être diffusées. En tant que fan du label, j’ai pensé que ces tracks colleraient bien avec le « style Robsoul ». J’ai donc contacté Phil Weeks, il a apprécié mon travail, tout part de là.

 

• Quel est ton meilleur souvenir depuis le début de cette collaboration ?

Sans hésiter, c’est le plaisir d’entendre mes propres tracks être jouées par de grands DJs dans des clubs énormes ! J’étais à Ibiza l’été dernier et d’un coup j’ai entendu une de mes tracks au DC10, c’était hallucinant !

 

• Quelles sont tes sources d’inspirations (Artistes, événements, tendances,…) ?

Je puise principalement mon inspiration de tous les gens qui m’entourent, de tous mes proches.

En terme de musique, j’écoute beaucoup de musique Old School d’où me viennent les idées, et bien sûr du feeling que j’ai en studio, de mon humeur, des jours…

 

• Tu t’apprêtes à jouer ce jeudi (20 février 2014) dans ce grand et renommé club parisien qu’est le Rex Club, avec Phil Weeks et Dider Allyne (Syncrophone) pour la residence “Get Underground”, quelles sont tes attentes concernant cette soirée ?

Tout simplement de passer un bon moment, de m’amuser et bien évidemment de ressentir de Good Vibes !

 

• Tu dois jouer à un event très important où tu es certain de rencontrer un public en folie, une ambiance complement folle, unique et rare, quelles sont les tracks que tu es certain de jouer à coup sûr ?

Haha, surprise ! Tu es le bienvenu pour le découvrir par toi-même 😉

 

• Quel est ton meilleur gig à ce jour ?

Très sincèrement je ne pourrais pas en choisir un en particulier, jusque-là ils ont tous été différents et uniques.

 

• Quels sont tes projets pour 2014 ?

Il y a des choses en cours avec Robsoul et Fuse London, stay tuned !

 

• Une dédicace pour Dure Vie ?

Peace, love and music.

 

Guillaume Sillani

 

 

 •

 After having displayed to you many artists of Robsoul Recordings through articles, interviews and Podcasts, Dure Vie keeps going on introducing to you – for those who still do not know him – the young, talented and very promising DJ and Producer : Alci

• • • Bio • • •

Inspired by movies like Beat Street and Wild Style, Alci was endeavoring in his early years to learn the several elements of Hip Hop, be it the spraying of graffiti, breakdancing or his first tries with turntables. While doing so, he discovered his passion for music itself.

Over the years, the contact with various clubs has shifted Alci’s interest towards the electronic genre. Consequently, the acquisition of own turn tables and other studio equipment has followed.

With his early 17 years Alci has begun to perform in prestigious clubs of Zurich’s nightlife. A steady increase in his ambitions have induced various musical experiments in his home studio with the reproduction of electronic tracks from the 80’s and 90’s. In this time, Alci has defined his own style on the basis of his skills and the creation of own tracks was just a matter of time.

In 2013, at the age of 23, his first vinyl with « Robsoul Recordings » (Phil Weeks) was released. By the end of that year the entire series of Early Beginnings was out and other releases with « Be As One » (Shlomi Aber) or « InFUSE London » have followed.

This year releases within the selection of Nick Curly’s Defected in da House and many more will follow.

 

• • • Interview • • •

 

We are very happy that Alci agreed to give us a short interview in his very busy schedule.

 

• Hello Alci, make yourself comfortable and tell us everything: Who are you ?How old ? Where do you come from ?…

I was born in May 1989, and grew up in the Eastern part of Switzerland, in a small village which is about half an hour away from Zurich. But I am originally from Turkey.

 

• Why did you choose this nickname: Alci?

My name is Fatih Alci. I’ve chosen Alci as it is my second name and because it is short and easy to remember.

 

• What was the trigger element which let you decide to start a career in the music sphere? Why precisely electronic music?

It all started through the cinema and movies such as Beat Street or Wild Style. I was quickly interested in the Hip Hop Culture : Breakdance, Graffitis, and platters.

Then I started to party in clubs where I discovered the Electronic Music. It was a true revelation for me and I quickly bought platters and gears to produce music.

 

• How did you met Phil Weeks? How this collaboration with Robsoul Recordings started ?

I have been producing for a long time and had already finished some tracks. I thought that the style of the tracks could fit the style of the Robsoul label. This is why I have contacted Phil Weeks and he liked my tracks.

 

• What is your favorite memory since the beginning of this collaboration?

Hearing your own tracks played by huge DJs in your favorite clubs, e.g. in the DC10 in Ibiza last year. That was totally amazing!

 

• What are your sources of inspiration (Artists, events, trends,…) ?

My biggest inspiration comes from all the people and things around me… It comes also from other old tracks that I love, and of course, from the time and feeling that I have in the studio!

 

• You are going to play very soon in Paris at the famous Rex Club with Phil Weeks (Robsoul) and Didier Allyne (Syncrophone) for the “Get Underground Residency”. What are your expectations about  this gig ?

Having a good time, fun and of course good vibes.

 

• You have to play at a very important gig, with a crazy crowd, unique atmosphere, the kind of gig that happens very rarely, what are the unavoidable tracks you are sure to play?

You are welcome to join and surprise yourself. 😉

 

• Share with us the gig you preferred.

Every gig is something special for me. They are all unique.

 

• What are your projects for 2014?

There will be new projects with Robsoul and Fuse London. Stay tuned!

 

 A special « Big Up » for Dure Vie ?

Peace, love and music.

 

Guillaume Sillani