Photo à la une © D.R.

Samedi 29 janvier, le label toulousain Ritmo Fatale va organiser une grande fête dans Le Bikini avec deux poids lourds de la scène électronique française, Jennifer Cardini et The Hacker

Créé en 2020, le label toulousain Ritmo Fatale s’est fait une place de choix sur la scène française et européenne en apportant un revival des années 80’s et 90’s, à la fois moderne et propres à l’époque.

Fondé par le DJ et producteur passionné d’italo disco Kendal, et Paul Gugliemi, activiste de la scène toulousaine à travers le label et collectif Boussole, le label s’est démarqué en signant des artistes comme Mouissie, Cate Hortl ou encore des compilations avec Louis de Tomaso, The Populists et Djedjotronic.

Ritmo Fatale, c’est aussi une identité sonore unique : à travers des sonorités très diverses entre electro, italo disco, new wave, EBM, synthwave et techno, le label se nourrit aussi de références culturelles et notamment cinématographiques, en témoignent leurs sublimes atworks d’EPs de d’événements – à laquelle leur prochaine soirée n’a pas manqué. 

Ritmo Fatale va en effet démarrer l’année 2022 en grande pompe, avec une soirée au Bikini de Toulouse, le samedi 29 janvier prochain. Pour l’occasion, deux pointures de la scène électronique française sont prévus sur le plateau, Jennifer Cardini et The Hacker, pour fédérer leurs publics autour de ce feu d’artifice de sonorités. Le duo INFRAVISION, formé par Kendal & Pablo Bozzi, complète le plateau pour une déferlante d’‘Italo Body Music’.

Toutes les informations sont à retrouver sur l’événement Facebook, et vos préventes sur la billetterie en ligne