Après plusieurs années à la tête des soirées Mona, Nick V lance un label éponyme pour faire vivre un peu plus loin l’esprit musical forgé par ces fêtes à l’identité vraiment à part. Dans cette logique le label ne sortira que sur vinyle, reflétant ainsi l’identité du fondateur lui-même, un grand passionné de ce format.

Ceux qui ont déjà mis les pieds dans une Mona s’accordent à dire que c’est une des soirées les plus singulières de ce que la palette parisienne peut offrir. Une vraie identité musicale très house et disco, portée par des artistes allant de Nick V à Daniel Wang, en passant par Red Greg et Mike Huckaby. La Mona, c’est allier une volonté unique de faire vivre et danser le public, donnant une saveur vraiment unique à ces rendez-vous.

Forcément, les attentes sont hautes pour la première sortie du label. Cet EP présente deux morceaux d’artistes pas forcément connus du grand public. La face A « Rue 32 » nous vient tout droit d’un producteur lillois Tim 2T. Il propose une house très profonde, légèrement portée par une boucle de vocale féminine. Dans un style proche de ce qui peut se faire aux États-Unis, avec notamment des artistes comme Kyle Hall.

Le deuxième morceau « Drifting away », produit par Hugo LX, avait fait sensation lors de la Boiler Room de Nick V. Ce morceau plus house en sens pur du terme, avec une boucle de vocale beaucoup plus présente que sur la face A du vinyle, rend une image assez fidèle de la musique et de l’énergie qui caractérise les soirées Mona.

L’EP sortira le 14 octobre. En attendant, vous pouvez aller vous déhancher à la Bellevilloise pour leur évènement du 8 octobre.

MONA : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / RESIDENT ADVISOR

MONA MUSIQUE : FACEBOOK / DISCOGS