Pour son second LP, le label Néerlandais Mord Records a jeté son dévolu sur Stanislav Tolkachev. Il faut dire que le producteur Ukrainien colle parfaitement à l’image d’une maison qui se veut fer de lance d’une techno dure, froide et sombre comme annonciatrice d’une apocalypse à venir.

Les 17 tracks que composent « When You Are Not At Home », qui se réparti en 3 disques agrémentés de 3 morceaux en digital seulement, sont d’une subtilité à toute épreuve. Ce qui peut s’expliquer par le fait que Stanislas Tolkachev est un artiste complet. Dj mais aussi photographe, il a lui-même réalisé l’artwork cauchemardesque de son album.

Ce dernier n’est pas une invitation à la fête mais plutôt à l’introspection. Guidé par un imaginaire des plus noirs. En somme, la bande son du film d’horreur parfait. Certains titres auraient tout à fait leur place dans un after étrange au fond d’un bunker. On pense notamment à « Idiom » avec ses basses profondes et ses samples tout droit venus des tréfonds de l’espace. Ou encore « Mostly Harmless » avec ses claps en sourdine et sa longue montée qui serre le ventre, tout en donnant l’envie malsaine d’aller plus loin dans les méandres du cerveau torturé du producteur. Mais dans son ensemble, ce disque prend une forme des plus expérimentales tout en restant accessible.

Pour une écoute optimale, il semblerait que le casque lors d’une nuit sans lune en forêt soit idéal. Mais les machines auront le dernier mot. Et il est plutôt d’une augure fatale.

MORD RECORDS : FACEBOOK / BANDCAMP / DISCOGS / RA

STANISLAV TOLKACHEV : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / DISCOGS / RA