Avec la sortie de leur premier album Unidentified Flying Object sur leur label D.KO, les cinq gars sûrs de Secret Value Orchestra nous livrent une démonstration de leur house faite-maison, jouée live, et confirment leur singulière identité musicale.

Le phénomène Secret Value Orchestra est monté depuis leur EP « Serious Intentions », et récolte aujourd’hui le succès de ce qu’il sème depuis deux ans. Le band house des meneurs de D.KO RecordsFlabaire, Paul Cut, Mezigue, Mud Deep et Larry Houl – enflamme les clubs et fait l’unanimité sur le dancefloor.

SVO – « Serious Intentions »

De fait, ceux qui auront assisté à de nombreux live (ou peut être devrait-on dire concert?) de Secret Value Orchestra constateront que l’on peut retrouver cette créativité et cette énergie dans leur album studio. Joué live, cet album n’en devient pas moins qu’un enregistrement studio de leur dernier live, et ça fait toute la différence.

Ce qui pourrait être écrit/séquencé est joué live, avec dans les lignes de claviers et de basse par exemple, se cache ce caractère organique, instrumental. Dans le process, on tend vers de la house qui est réellement influencée par le jazz, par la soul, de par le fait qu’on a des instrumentistes! Il y a beaucoup de producteurs qui jouent avec le jazz dans la musique électronique, et souvent via les sonorités jazzy ou tout simplement des samples de disques de jazz. Non seulement on retrouve une basse électrique et des lignes de Fender Rhodes dans les morceaux de Secret Value, mais on a quelque chose de proprement jazz de par la formation, et cette manière singulière de faire.

EF Invite SVO, premier live vidéo de 15 minutes, it’s all about your mooooneeey

Chef d’orchestre masqué aka Le maître d’arme aka Mr Popo, Mezigue est décidément fait pour être derrière les machines. Son public français avait été séduit par son énergie en DJ set, mais avec SVO, on le retrouve encore plus créatif et caractériel. Tout le long de l’album, les boites à rythme sont expressives et chaque morceau possède son univers musical. Avec Mud Deep, ils forment un excellent duo de machinistes et le corps rythmique de SVO pendant que Paul Cut donne le La.

En écoute, les snippets de l’album Unidentified Flying Object.

Clavieriste de jazz de formation, Paul Cut est devenu reconnu pour ses DJ sets et lives, et ses edits funky comme son morceau « Moving » qui tourne partout depuis un an. Du conservatoire au Rex Club, il a gardé et laisse transparaître son amour pour le jazz avec ses sonorités de Rhodes, signature sonore des live de Secret Value Orchestra. Sur cet album, attention gros niveau sur les claviers, le grand piano et les synthés, on retrouve même Paul Cut au clavinet dans leur morceau « I Can’t Do Anything », maestro !

Difficile de parler du claviériste sans parler du bassiste, Flabaire, car on sent bien que les deux instrumentistes travaillent ensemble et composent à deux tout le paysage harmonique de leurs morceaux. Il faut les voir dans le feu de l’action se suivre parfaitement pour comprendre leur complicité sur scène. Pour écrire les morceaux, Flabaire doit être un membre précieux du groupe car il a une culture musicale et une musicalité incroyable. En solo c’est celui qui s’est le plus démarqué comme producteur et musicien multi-instrumentiste, avec ses sorties sur D.KO bien sûr mais aussi Organic, Popcorn Records et South Street cette année, ou pendant ces lives en club.

Live de SVO à la Marbrerie, filmé par Le Cercle

Enfin, on ne présente plus Larry Houl, le chanteur du groupe, qu’on avait remarqué avant les débuts de Secret Value Orchestra alors qu’il jouait en duo avec Flabaire sous Ralph & Larry Houl. Leur morceau « Day By Day » se retrouve pressé sur un disque de We Play House Recordings aux côtés d’un certain « Birdies Yhat Fly » de San Soda en 2015 après leur disque sur Frank Music en 2014. De quoi se faire remarquer.

Ralph & Larry Houl – Day By Day

Il y a trois ans sort leur titre « Someone Else », aujourd’hui revisité par SVO aujourd’hui. C’est la chanson d’amour de l’album et la voix de Larry s’y affirme encore, signature elle aussi de la sonorité Secret Value.

Gros coup de coeur sur l’album également, le morceau « UFO » est un condensé de tout ce qu’il y a de bon chez SVO. Il suffirait pour présenter le groupe a quelqu’un qui n’en aurait jamais entendu parler, ou pour convaincre un booker de les faire jouer.

On en dit pas trop, et on vous invite à acheter le disque à sa sortie courant mai. Une de ces qualités est la diversité des univers musicaux tout au long de l’album, en passant par l’acid (avec « Something New »), la jungle (avec leur track super deep et rapide, « The Dog », qui fait monter le bpm du live et la fièvre dans la salle) ou encore la deep très lente du morceau « Get Enough ». Il y a des morceaux pour la maison, d’autres pour le club.

Le passeport musical de Secret Value Orchestra :

Paul Cut

Flabaire

Mézigue

Théo Macari

Larry Houl

Rendez vous le 11 mai au Badaboum pour la Release Party de l’album, bonne vibes garanties, DJ set de Gabriel et live de notre band house préféré.

Secret Value Orchestra : Facebook / Soundcloud / RA