Le très prometteur et désormais résident de Concrete Leo Pol nous livre son nouvel EP, « All I Got In Me », sorti officiellement le 16 octobre. Nous recevrons son live détonnant de précision à La Machine du Moulin Rouge le 24 novembre prochain, aux côtés de Nicolas Lutz et Masomenos

Composé de 7 titres inédits, les tracks de l’EP sont toutes signées Leo Pol, et un encart conclusif avec le trio dont il fait partie, St Ouen Connexion. La sortie sur « 3PM« , le sous-label de Concrete Music correspondant aux sonorités de « l’après midi », n’est pas innocente. On comprend vite pourquoi : c’est chaud, c’est deep, rien de tel pour une après-midi ensoleillée sur la barge parisienne. Mais là où Leo Pol réussit son pari, c’est qu’on se dit que l’EP est intemporel et pourrait tout aussi bien passer à 7h du matin.

Avec des sorties précédentes de qualité sur les labels VELVET, Body Parts Records et IILE, on ne pouvait que se réjouir de voir la release de ce nouvel EP sur sa nouvelle résidence, Concrete Music, dont le prochain EP à paraître est déjà annoncé pour mi-novembre.

Un projet complètement maîtrisé qui s’inscrivait dans la lignée de ses précédentes sorties, dont le thème était alors clairement à la micro house aggrémentée de breaks hyper travaillés et de hi-hats à la Mr. G. Nous avions eu le plaisir d’accueillir Leo Pol cet été pour un live magistral, qui avait littéralement retourné le sabe de LaPlage de Glazart. Pour l’anecdote, ce dernier avait d’ailleurs entonné son titre anonyme devenu incontournable, « You Got The Funk ».

Pour ce nouveau projet, Leo Pol nous embarque dans des sonorités deep house où l’on sent tout l’amour qu’il porte aux vieilles machines, avec des synthés et des petites mélodies aux sonorités futuristes dignes des producteurs de Detroit. Un projet résolument old-school, tantôt house, influencé par ce qu’il s’est fait de mieux à Chicago, tantôt porté par des sonorités acid, tout en gardant la finesse d’exécution et des nappes plutôt deep auxquelles s’ajoutent des vocales soigneusement sélectionnées.

Un projet très hétéroclite, mais on ne peut plus cohérent et complet qui ravira à la fois les oreilles des amateurs de « vraie » deep house, comme ceux plus habitués à des sonorités micro. L’EP est disponible en format double 12“ sur Juno et Deejay, alors qu’aucune sortie digitale n’est prévue à ce jour. On fonce pour le précieux sésame.

Leo Pol : Facebook / Soundcloud / Discogs / RA

Chope le vinyle :
Lyon
Marseille
Toulouse
Paris
Paris bis