La house française n’a décidément pas fini de faire parler d’elle. Les co-fondateurs d’In Any Case Records l’ont bien compris car c’est à l’évidence l’une des sorties incontournables de cette rentrée. Vous qui pensiez peut-être avoir déjà oublié l’été et ses apéros qui s’éternisent. Vous, dont le sens de l’ouïe a peut-être été malmené par un retour difficile au quotidien : pas de panique. La sortie du premier Various de ce jeune label français très prometteur est là pour éveiller derechef votre dopamine musicale !

L’aventure « In Any Case » est le fruit de trois jeunes passionnés aux influences marquées par le jazz, la soul et le disco. Amateurs d’une musique chaleureuse, communicative et surtout éclectique. La promesse littérale de faire partager « dans tous les cas » une expérience unique où chaque various est subtilement constitué autour de musiques à base de samples.

Clément aka Malouane, Théo aka G2S et Johanna (diggeuse avertie et une des premières représentantes de la Chinerie) donnent au projet une orientation résolument fédératrice : ils s’inspirent de leurs soirées en appart’ entre potes, de leurs après-midis oisifs rythmés par la musique, autant que de leur culture du clubbing by night pour créer une sélection à la fois extraordinaire de par sa cohérence musicale mais tout aussi surprenante au vu de son éclectisme sonore. 5 titres judicieusement assemblés autour de deux faces, chaque track correspondant à une ambiance de la journée ou de la nuit. Chacun y trouve son rythme, son tempo, son mood.

Objectif audacieux du premier Various : convier la quintessence de ce qu’est la house, le Hip-Hop et le disco dans un seul et même disque, sans se restreindre à un genre en particulier. Le disque s’implante ainsi d’un edit et de quatre titres originaux grâce aux collaborations artistiques avec Peter Croce, le patron de la rocksteady disco de Détroit, Pascal Viscardi le genevois aux kicks lourds pointés de sonorités acid et l’allemand Martin Hayes qui ajoute une touche de deep house lascive et aérienne. À noter, la présence d’Ibn Sabaa, un jeune producteur qui devrait bientôt émerger de sa tanière lyonnaise ! Proposer une cohésion d’ensemble tout en préservant l’univers de chaque artiste : tel est donc l’enjeu de ce label.

Jeremy Underground ne semble pas s’en lasser

« Boogie With Me » ouvre majestueusement la voie en asseyant les bases d’une disco-friendly au groove maîtrisé, consolidé par une vocale boogie post-intro qui invite à « Dance, dance, dance » le Fruity Loops de 1995. Un edit renversant aux influences underground de Détroit signé Peter Croce. Bassline groovy classique des morceaux Motown, riffs de guitare calibrés, trompette punchy et claps énergiques dont la formule a déjà séduit les plus initiés. Jeremy Underground ne semble pas s’en lasser après avoir passé le titre au Circolocco d’Ibiza, lors de sa Boiler monstrueuse à Londres avec Kerri Chandler, et plus récemment à la soirée Hors Série dans la Gare Saint-Lazare. Un « happy track » intemporel.

Mais le reste du Various est lui aussi largement à la hauteur. La ballade savoureuse et légère « Another Lonely Man » de Martin Hayes offre une deep house lascive en downtempo qui rappelle le jazz-funk subtile de Chicago. Un grain vintage qui envoûte de par son efficacité : on la conseille à la pointe du crépuscule.

On retient aussi la puissance de « Fuorigrotta », un track deep-down signé Pascal Viscardi, cristallisé par des subs profonds et des synthés acid sifflants, caractéristiques du sample de la SP1200 : un vrai calibre punchy à dégainer pour tous les Dancefloors !

Retour à la légèreté avec « I Did This Work » qui fusionne efficacement de nombreux samples jazzy, funk et disco. Malouane convie un groove maîtrisé et une rythmique percutante fondus dans une ambiance lounge-bar au sein de laquelle on se sent bien : inconditionnellement le track où l’on se ressert un verre à l’heure de l’apéro !

Le disque se clôt sur le titre Hip-hop instrumental « Dumb Ruler » solidement instable, mêlant impeccablement sonorités jazzy, ambient et breakbeat jusqu’à taquiner notre oreille en jouant avec les modulations, le pitch et le shaker. G2S et Ibn Sabaa nous offrent l’outro breakée idéale qui provoque une envie irrépressible de « play » une seconde, troisième, et maintes fois ce vinyle.

Lien de l’EP

Beaucoup ont déjà succombé au vent de fraîcheur du IAC001 déjà écoulé chez Juno et Deejay. Il reste encore quelques copies chez Coldcuts ou Redeye. Le vinyle à ajouter absolument à son bag ! On m’a même dit que Jeremy serait loin d’être le seul intéressé et que son plus fidèle partenaire de mixing en ferait notamment partie…

Un avant-goût de ce que promet le deuxième Various, normalement disponible d’ici quelques mois chez vos disquaires. Toujours la même formule, mais une sélection cette fois-ci centrée autour du sampling de Rhodes… On n’en dit pas plus !

« There is something for every taste, jump on it while it’s hot ! »

IN ANY CASE RECORDS : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / DISCOGS