La deep-house est à la musique électronique ce que la douceur est à l’être humain : une voluptueuse façon de s’évader avec légèreté des tracas du quotidien. La vie est dure me direz-vous ! Rassurez-vous, nous sommes aujourd’hui accompagnés du prodigieux Deejay Astral pour l’adoucir et vous garantir un voyage sans turbulence.

 

Après la première fois vient… la deuxième fois, évidemment. C’est le second EP physique du mystérieux producteur britannique Deejay Astral, mais c’est aussi la seconde release du jeune label Steel City Dance Discs, propriété du talentueux et toujours plus populaire Mall Grab.

Samuel Walker aka Deejay Astral n’en est pas à son premier coup d’essai. Dès 2011, l’artiste officie sous l’alias Palace et livre une flopée d’opus à l’incontournable DJ Haus via ses deux labels : Unknown To The Unknown et Hot Haus. C’est en 2015 qu’il décida de changer de masque et de se nommer Deejay Astral. Ce changement de pseudonyme s’accompagne d’un virage musical venant adoucir les contours d’une house autrefois plus abrupte. Découvrons ensemble « Steel City Dance Discs 002 » et ses deux tracks parfaitement calibrés pour le club.

 

 

Avec « Aquamarine », Deejay Astral nous plonge dés les premières secondes dans un bain de deepness avec une nappe planante qui nous transportera tout au long du track. Vient ensuite la mélodie, entre vocals lancinants et lead timide, constituant alors le leitmotiv de ce morceau à la ligne de basse épurée.

 

 

En face B, le producteur anglais propose « Untitled« , un track toujours ancré dans cet esprit deep où la suavité des éléments répond avec pertinence à ce véritable chant des sirènes qui attire ses auditeurs dans les profondeurs de la house. Une fois encore, Deejay Astral nous fait voyager, et il le fait très bien.

DEEJAY ASTRAL : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / DISCOGS

STEEL CITY DANCE DISCS : SOUNDCLOUD / DISCOGS