Après ses neuf dernières heures de fête au Dock Eiffel samedi dernier, Possession annonce son retour hivernal en club. Deux dates aux Nuits Fauves, après neuf mois hors des murs.

Au printemps 2015, l’équipe de Possession partait du constat que peu de soirées techno accordaient une parité au public hétéro et non-hétéro. « Sans stigmates, sans limites, sans barrière de genres« , le format n’a pas changé en trois ans. Désormais bien implanté sur Paris, Possession a écumé nombre de lieux parisiens dont le Gibus Club, la Concrete, le Dock Eiffel et des lieux atypiques (en warehouse) extramuros.

Cet hiver, les événements Possession trouveront refuge dans un nouveau lieu qui leur correspond parfaitement, les Nuits Fauves. Un format club qu’ils affectionnent et qu’ils n’avaient pas pu faire depuis un certain temps, excepté lors des « jeudis techno » des deux derniers étés. Subversif, underground, sombre, sauvage, intime, brut, étrange et électrique, le club sous la Cité de la Mode deviendra leur terrain de jeu.

La première aura lieu le 18 novembre prochain. Au programme, un line-up composé du live d’un des maîtres de la techno anglaise Luke Slater sous son projet Planetary Assault System, et à ses côtés des artistes français chers à l’éthique musicale des événements Possession : Räar, et Kmyle lui aussi en live.
Un mois plus tard, rebelote le 16 décembre avec un plateau pour l’instant resté confidentiel. Une chose est sûre : l’arrivée de l’hiver sera bien gardée dehors.
Plus d’informations sur la page Facebook