Mind Against live @ Transbo (Crédit photo : Ed’n Legs)

Pour bien débuter l’année 2014, Ed’n Legs nous a proposé vendredi dernier à Lyon un plateau des plus savoureux au Club Transbo : un live d’une rare intensité, marqué par le génie de Recondite et la folle chevauchée des italiens Mind Against, les nouveaux prodiges du label Life and Death. Retour sur une soirée pleine d’émotions.
RECONDITE

Cela fait déjà depuis quelque temps que le nom de Lorenz Brunner aka Recondite apparaît régulièrement sur de jolis événements ou playlists pointues.

L’année dernière, c’est au sein du label Dystopian qu’il s’est fait remarquer par un son mental et profond, des univers de dépôts délabrés, d’usines désaffectées : on ferme les yeux , on s’y croirait. La qualité de ses tracks suscite l’engouement total sur le label de son ami Rødhad et ses lives déchainent les foules. Du Robert Johnson au Trouw, du Output à la Concrète, on se l’arrache. Les Dystopian Label Night ont plus d’une fois chamboulées les codes de la techno habituelle, chose qu’il a encore prouvé vendredi dernier.

Recondite • Abscondence

Recondite est avant tout un sentimental travaillant beaucoup sur l’harmonie de ses productions. Son dernier album Hinterland signé sur Ghostly International est d’ailleurs plus élégant dans sa recherche car conçu autour de la thématique de l’environnement naturel de sa Bavière natale : « I tried to capture the area’s mentality and natural environment within the album, particularly the moods that behold the emotions of the four seasons, which differ a lot in this region » ( « J’ai essayé de capturer la mentalité de mon secteur et son environnement naturel au sein de l’album , particulièrement les humeurs qui retiennent les émotions des 4 saisons qui sont très présentes dans cette région » ). Le producteur teuton manie donc sa TB-303 dans des terrains à la fois champêtres et montagneux, souvent emprunt d’une house intimiste et cérébrale qui nous berce mieux que les comptines de bonne maman.

TB303 Dure Vie

Roland TB-303

Les quelques moments mélancoliques de son set au Transbo proviennent justement de ses tracks dites “paysage”, où Recondite nous plonge dans un monde parallèle qui nous trouble l’esprit : senteur de houblons, pins de la Forêt Noire ou prairies gelées, libre court à notre imagination pour savourer ces douces échappées sonores.

D’origine allemande, il a donc aussi dans le sang la culture d’une techno beaucoup plus abrasive. Maniant les beats minimalistes avec une précision chirurgicale, Recondite sait créer un rythme intemporel qui nous emmène loin, très loin. De simple écouteurs de baladeurs ne nous permettent pas de ressentir le quart des émotions insufalées dans ses productions, tant la richesse sonore est grande. Son live a donc été l’occasion d’apprécier ces variations sur un système son de qualité. Malheureusement, son show d’1h30 est passé à toute vitesse, facteur gage de qualité. Classé dans le top 10 des live acts de Resident Advisor, Lorenz a accompli sa mission avec brio.

MIND AGAINST

Puis ce fut le tour des frères italiens, alias Alessandro et Federico Forgnini. Ces deux génies ont commencé à produire il y a à peine deux ans des sons d’un tout nouveau genre, entre techno, house et IDM. La marque de fabrique de la fratrie repose sur la profondeur des synthés mêlée à un groove intense.

Leur premier titre, « Cagliostro », élaboré en 2011, fait preuve à l’époque d’une maturité impressionnante. Issue à la base du rock, ils ont attrapé très vite le virus électro, aussi bien en tant que DJ que producteur. Pour leur première date en France, ils nous ont concocté un set avec ce qui se fait de mieux dans leur label, agrémenté de pépites venues d’ailleurs (Baïkal, Barnt et ou encore le fameux Ten Walls aka Mario Basanov pour ne citer qu’eux).

S’ensuit donc un set musclé, ponctué de shoot stratosphérique, tel des alash en pleine aigure. Leur fabuleux EP Atlant a marqué les esprits de ses arpèges tout droit venues du cosmos. Les plus réticents du dancealoor ont très vite succombé aux basses deep à souhait, dans un condensé stellaire digne de la Voie Lactée.

Mind Against • Atlant EP

Ces garçons possèdent en effet une ouverture d’esprit musicale variée, n’hésitant pas à remixer des hits de WhoMadeWho, Róisín Murphy ou encore PillowTalk. Comme leur grands-frères italiens Tale Of Us, ils évoluent aujourd’hui dans le même cocon berlinois et sillonnent le monde sous la bannière du label Life and Death, grosse écurie que l’on retrouve souvent à Lyon grâce à Etienne Héraud (Ed N Legs, Terminal Club). Avec son compère Micky Faria Da Rosa (Get The Curse Music), ils ont d’ailleurs créé l’année dernière l’agence de booking Voodoo qui regroupe une trentaine d’artistes tous plus talentueux les uns que les autres (Jennifer Cardini, Raudive, Meyer, etc…).

À suivre donc, pour d’autres soirées défiant les lois de la gravité, avec cette jolie formule DJ Live + DJ Set qui permet de composer une soirée équilibrée. Des soirées comme ça, on en redemande.

Merci encore à Ed’n & Legs pour cette fabuleuse soirée.

Lauren Chamagne accompagnée de Nicolas Chéno