La Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC) a listé les quatre enjeux majeurs de la reprise de la vie culturelle à venir. 

Dans le flou depuis décembre dernier, le monde de la culture s’apprête à sortir la tête de l’eau. Et pour cause, lors de son allocution du 31 mars dernier, Emmanuel Macron a laissé entendre que certains lieux culturels pourraient rouvrir en mai prochain.

Face à cette annonce, la Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC) publie un plan de reprise à l’attention du gouvernement. C’est dans les colonnes de sa propre revue mensuelle (Lettres d’échanges) que Frédéric Hocquard (président de la FNCC) a présenté les quatre grands enjeux qui entourent la relance du secteur culturel :

  • Préparer la réouverture des lieux culturels certes mais plus largement la reprise de l’ensemble des activités artistiques et culturelles. Les festivals, mais aussi les événements, les spectacles, fêtes – dans l’espace public, en extérieur – que préparent en ce moment même de nombreuses collectivités territoriales.
  • Penser la reprise des pratiques artistiques amateurs (ateliers, cours, stages…)
  • Avancer main dans la main avec les collectivités. En effet une relance efficace ne pourra se faire sans une étroite collaboration avec ces dernières pour espérer un bel été culturel.
  • Poser la question des financements. Le ministère de la Culture a prévu 30M€ pour aider les festivals et la FNCC questionne la répartition, l’accompagnement ainsi que la suffisance du montant de cette aide.

Alors que le Président de la République n’a pas encore dévoilé de calendrier officiel, l’inquiétude de voir les réouvertures repoussées plane au-dessus du monde de la culture. En ce printemps, les élus de la FNCC apportent quelques pistes intéressantes pour mieux comprendre les enjeux qu’une telle annonce implique pour un secteur gelé depuis des mois. Affaire à suivre.

Retrouvez toutes les infos et l’actualité de la FNCC sur Facebook et sur leur site internet.