Quelques jours seulement après l’annonce de son album USB Proxima Centauri, Jeff Mills fait des heureux avec la sortie tant attendue sur son label Axis Records du triple album Woman In The Moon, bande originale du film éponyme sorti en 1929. (Disponible ici)

Après une première rencontre atypique sur le film Metropolis, le visionnaire de Détroit renoue avec le réalisateur Fritz Lang en 2011 pour concevoir la bande son de ce classique du cinéma muet, une aubaine pour ce passionné de sci-fi.

Jeff Mills nous conduit dans une épopée « résolument grave, structurellement spatiale »,  au travers de 32 titres « composés comme des personnages muets, debout, qui commentent ou accentuent ce qui se passe entre les acteurs sur l’écran. » Une véritable excursion sensorielle qu’il exécute en live sur 4 platines jusqu’à ce jour (la dernière s’étant déroulée le mois dernier à San Francisco).

2015 sera décidément l’année Mills, puisque le Louvre lui a donné Carte Blanche pour 5 dates exceptionnelles (à retrouver dans la vidéo ci-dessous), sans oublier son passage en mai 2015 au Philharmonique de Paris.

by Noémie Barbier

Release • Jeff Mills: Woman In The Moon

Few days only after the announce of his USB album Proxima Centauri, Jeff Mills unveils on his label Axis Records the long-awaited release of Woman In The Moon, soundtrack of the eponymous movie of 1929. (Available here)

After a first atypical meeting on the movie Metropolis, the Detroit visionary renew with the director Fritz Lang in 2011 to conceive the soundtrack of this classic of silent films, a windfall for this sci-fi fan.

Jeff Mills drive us in an epic tale “definitely grave, structurally spatial” through 32 tracks “composed as mute by standing characters that sometimes, comment and accent the moral logic of what is happening on the screen between actors”. A true sensorial excursion he performs live on 4 turntables until this day (the last one took place last month in San Francisco).

2015 is definitely the Mills year, since the Louvre museum gave him Carte Blanche for 5 exceptional dates, not forgetting his visit at the Paris’ Philharmonic in Paris.

by Noémie Barbier