Crédit © Photo issue du documentaire

Pour réaliser ce documentaire, la réalisatrice suisse Susanne Regina s’est aventurée vers l’inexploré et a suivi, parfois avec un téléphone portable pour raison de sécurité, les pas d’Annoosh et Arash, deux jeunes iraniens passionnés de musique et en quête de devenir DJ. Un film réaliste qui reflète les dilemmes auxquels se confronte la jeunesse iranienne désireuse de liberté.

À Téhéran, la capitale de l’Iran, Annoosh et Arash sont deux jeunes passionnés de musique house et techno. Ils arpentent les rues avec l’espoir de commercialiser leur album et de se produire sur scène. Malheureusement, rien n’y fait : les commerçants et ceux qu’ils vont rencontrer ne veulent pas approuver de la musique venue d’Occident, celle-ci étant considérée comme instrument de Satan. 

En Iran, les concerts sont réglementés et ne s’apparentent pas à ceux que l’on voit dans les fêtes occidentales. Tous les jours, les deux amis risquent leur vie et leur liberté pour faire vivre leur passion. Alors que leur avenir est incertain, les deux artistes Blade and Beard se lancent dans la production d’une rave en plein désert. À caractère illégale, cette dernière se fait surprendre par les autorités locales et Anoosh se fait arrêter. C’est ainsi que leur espoir commun s’éteint. 

Mais voilà qu’ils reçoivent un appel de Zurich, la réalisatrice qui les a suivis dans cette dernière rave frénétique les suivra jusqu’au Lethargy Festival de Zurich, où ils pourront enfin performer. L’Iran est un pays qui déborde de créativité, mais à quel prix peut-elle être exploitée ?

Retrouvez Blade & Beard sur Instagram, et le documentaire sur Canal+.