Samedi 29 février, un événement gratuit va s’installer de 18h à 5h dans un spot souterrain brut et underground, à Paris. Piloté par le média PWFM et NIGHT EMBASSY PARIS, Provocative Women For Music sera ouvert à tout.e.s entre conférence sur la place des femmes dans la musique électronique, puis DJ sets avec les grandes forces techno françaises. 

À Paris, le concept exporté de Berlin NIGHT EMBASSY PARIS risque de faire du bruit en 2020. Ce label de promotion des talents créatifs liés au monde de la nuit a sélectionné 4 jeunes talents parisiens pour leur permettre d’organiser leur événement, et qui donneront lieu à 4 rendez-vous gratuits, entre fêtes, rassemblements, reportages, défilés, expositions ou encore battles de beatmaking.

La première soirée grand format aura lieu le samedi 29 février, de 18h à 5h, dans un spot souterrain en plein cœur de Paris. C’est le média multi-canaux PWFM (magazine digital, web radio, collectif) qui pilotera l’événement rebaptisé pour l’occasion « PROVOCATIVE WOMEN FOR MUSIC« . L’objectif : organiser un grand rassemblement « de DJs, artistes VJs, directrices artistiques, journalistes, photographes, régisseuses, bookeuses » qui travaillent dans la sphère électronique, mais aussi un large public sensible à les voir évoluer. Pour autant, l’équipe précise qu’il ne s’agit pas « d’un événement 100% féminin : mélangeons-nous, éduquons-nous, découvrons-nous, amusons-nous, dansons ensemble« , peut-on lire sur l’événement Facebook

De 18h à 21h, une grande conférence participative sera d’abord organisée pour discuter de ces sujets, avec la plateforme en devenir Act Right qui œuvrera contre les agressions de nuit, et WOMAN’S SPEECH, la plateforme de visibilité pour les femmes et/ou queers de la scène électronique. Elle sera précédée d’une projection en avant-première d’une partie du documentaire sur la place des femmes dans la musique électronique, menée par Le Bruit de fond et PWFM. 

La soirée installera ensuite son grand dancefloor de 21h à 5h, avec aux platines les grandes forces montantes de la techno française, sur fond de mini-warehouse souterraine. Comptez notamment le live entre IDM et electronica de Tryphème, l’une des révélations de 2019 qui sortait son dernier album Aluminia fin janvier. À ses côtés, les back to back des féroces locaux LISA et Soul Edifice, et Léa Occhi et Lacchesi, réserveront des pas de danse tardifs sur un VJing réalisé par CASSIE RAPTOR

Retrouvez toutes les informations sur l’événément FacebookEDIT : INVITATIONS ÉPUISÉES.