51 State Festival, le nom annonce la couleur. Pourquoi ? Parce que 51 c’est le nombre d’états aux Etats-Unis, plus un. Petit clin d’œil pour donner le ton. En effet, pendant une journée entière, Trent Park va devenir le cinquante et unième état américain, en plein cœur de Londres.

Preuves à l’appui, certains des fondateurs de la musique américaine moderne seront présents.

Entre autres Marshall Jefferson, connu pour avoir créé un des premiers « hits » du style « House Music » :

Il sera épaulé sur la scène principale par Dan Shake, un Dj Anglais soit, mais parmi les plus américains qui existent. Il a le privilège d’avoir signé sur Mahogani Music, le label du très élusif Moodymann, lui-même un des symboles de la deep-house de Détroit.

En termes de légendes vivantes, le festival a aussi fait fort en faisant venir Roy Ayers, un des grands artistes américains signé sur le très reconnu Atlantic Record, qui distille encore aujourd’hui, malgré ses 66 ans, des concerts d’une grande qualité. Sachant qu’il se produira en live ce jour là, c’est certainement un des évènements à ne pas rater.

Pour la deuxième édition de ce festival, les organisateurs n’ont pas juste cherché à aligner les légendes ; Ils ont surtout essayé de montrer ce qu’est la House dans son ensemble. C’est-à-dire une vague musicale et culturelle qui regroupe un ensemble assez large de musiques.

Cela s’entend notamment dans la musique de Joe Claussell, artiste d’origine portoricaine connu pour sa musique rythmée aux accents des caraïbes qui rappelle les origines latines de la House. Il sera présent ce jour là avec ses comparses François K et Danny Krivit pour reformer le trio mythique Body & Soul.

Pour les français, soyez rassurés, nos couleurs seront représentées par Dimitri from Paris, un des talents français en terme de House et de Disco qui jouit d’une grande notoriété partout dans le monde et notamment en Asie.

Pour les plus en forme, le festival est clôturé par une After-Party dédiée à la culture de club anglaise, qui commence à partir de 10h du soir au Ministry of Sound, un des clubs phares de la capitale anglaise depuis 1991.

Ce festival est donc une occasion assez unique d’entendre certains des artistes les plus intéressants du monde anglo-saxon. À ne pas manquer.

See you there…

51 STATE FESTIVAL : EVENT / FACEBOOK / SITE OFFICIEL / RA