Photo à la une Ⓒ Mariana Vasquez Matamoros

Pendant la période de confinement, les collectifs redoublent d’effort pour continuer à faire danser leurs publics. C’est le cas de Possession, qui, face à l’annulation de ses prochaines soirées, publiera un podcast par jour sur sa chaîne Soundcloud. #Unitedravers

La fermeture des lieux culturels a frappé de plein fouet l’industrie musicale, contrainte d’annuler toutes les prochaines soirées jusqu’à nouvel ordre. Et parmi les collectifs impactés, Possession, qui devait s’envoler pour la France et l’Europe dans les prochaines semaines pour une « tournée » à Milan, Zurich, Montréal ou encore Bordeaux grâce au succès que ses événements ont rencontré ces dernières années dans les warehouses parisiennes, a été reportée.

Pour continuer à faire danser son public à distance, Possession a alors eu l’idée de publier un podcast par jour sur sur son compte Soundcloud, et ce pendant toute la période de confinement. « Nous sommes contraint.e.s, ensemble, de traverser cette épreuve, qui nous impose pour un temps, le silence et l’isolement.« , explique sa co-fondatrice, Mathilda, qui souhaite pour autant poursuivre cette relation à distance. « La culture, les idées et la création que nous défendons, à vos côtés, ont intrinsèquement cette singularité unique de rassembler, d’unir, au-delà des restrictions, des différences et des interdits. » 

Dès le mardi 17 mars puis tous les jours à 12h30, de nombreux DJs répondront à l’appel de Possession qui a aussi lancé pour l’occasion le hashtag #unitedravers. Une manière d’appeler à la créativité collective hors des dancefloors, et rassembler l’industrie de la musique internationale. « Saisissons cet arrêt pour l’ériger en bouillonnement, en ardeur. Soyons résolument fidèles à ce que nous sommes, à la générosité et l’hédonisme de cette scène techno que nous aimons et soutenons tant.« , poursuit Mathilda. « Soyons acteurs et solidaires, surtout dans cette période de repli. Profitons-en pour créer, produire, partager…« 

Le premier podcast a été confié à Brulēe, co-fondateur du label Carcères Records pour 1h de techno industrielle « parsemée de mélodies spatiales et mélancoliques« . Le DJ résident du collectif La Quarantaine a mobilisé pour cela son alias « Clair », dédié aux sonorités old school/rave, hardtrance, acid et early hardcore. Sont notamment déjà confirmés ØTTA, Tommy Four SevenDJ TOOL, Bas MooyAntigonePerc ou encore Trym.

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook et la chaîne Soundcloud de Possession.