Du 7 au 11 novembre, la quatrième édition du festival Positive Education revient faire trembler Saint-Etienne. Mais plus qu’un rayonnement local, l’événement est devenu une référence en France et à l’étranger, résultat d’une programmation  

Depuis 3 ans, le collectif underground Positive Education (depuis mué en festival) est devenu l’emblème électronique de la ville de Saint-Étienne. Avec une programmation pointue et innovante, il est l’image gagnante d’un nouveau courant électronique plus alternatif, qui casse les codes et sort des autoroutes de hangar de la dance music actuelle, grâce à ses influences musicales solidement défendues et soutenues par un public fidèle depuis ses quatre éditions. L’événement séduit pour sa capacité à fédérer sans jamais changer son esprit intimiste ni son crédo musical défricheur, et passionne la France et l’étranger jusqu’à le hisser au rang de référence en la matière. Bien souvent, on le qualifie d’ « inégalable » : et pour cause…

La programmation du Positive Education s’envole en 2019…

Cette année encore, du 7 au 11 novembre 2019, c’est dans le Quartier Manufacture, berceau historique de Saint-Etienne et « parfait trait d’union entre le passé manufacturier et l’avenir culturel de la ville« , que le festival conservera son esprit familial et sa franche camaraderie. En programmant à la fois de grands artistes internationaux (et c’est peu dire !) sur le même piédestal que les artistes émergents et la scène locale, le Positive Education affirmera sans relâche que la concurrence n’a pas lieu d’être : là-bas, la découverte est reine.

Tous les univers musicaux des musiques électroniques, aussi variés soient-ils, seront représentés « avec le décloisonnement et la transversalité pour seul mot d’ordre » : de la techno à la house, de ses dérivés downtempo, indus, punk et EBM, à ses égarements disco et funk, et jusqu’à à des styles plus obscurs ou expérimentaux – mais aussi du jamais vu (et entendu), la programmation promet une nouvelle fois d’être une des plus belles d’Europe.

Chaque soir, du vendredi au dimanche, un concert d’ouverture sera programmé avec Aïsha Devi, le port-étendard de Détroit Aux88, et la hip-hop expérimentale de Fari. Pour la suite, soyez prêts. 2019 sera sans doute l’année du Positive Education qui s’envolera au rang des plus grands festivals d’Europe en programmant sur ses trois scènes de nombreuses têtes d’affiches, dont Helena Hauff, Amato (The Hacker) & Adriani en live, DJ AZF, Bambounou & Batu, Dave Clarke, mais aussi Jeff Mills, Karenn (le duo de Pariah et Blawan) en live, à l’aube d’un futur album prévu pour octobre, The Driver (le projet techno de Manu Le Malin), Overmono en live, la bass music de Bristol de Pinch & Kahn, ou encore le duo de savants fous Lena Willikens & Vladimir Ivkovic.

Pour autant, son esprit fédérateur et défricheur, clé de son succès depuis quatre éditions, ne sera pas ébranlé en mettant en lumière nombre d’artistes émergents. Comptez A Strange Wedding, Abschaum, Beesmunt Soundsystem, Deena Abdelwahed, Demdike Stare en live, Emma DJ & Iasuke, Garçon Manqué, Jacques Satre, Low Jack & Jasss, Shlømo en live, Simo Cell & Judaah, Theo Muller, Vector Trancer ou encore The Pilotwings. La scène locale stéphanoise sera aussi dignement représentée avec Les Fils De Jacob, Spiral Dance Djs, ou Pont Levis. 

… De la scénographie rétro SF jusqu’aux plus grandes capitales d’Europe

Et parce que le festival est surtout l’occasion de vivre des moments musicaux uniques, une scénographie exceptionnelle sera de mise, sur le thème « rétro SF ». Préparez-vous à un voyage futuriste entre jeux de lumières, show lasers et décor immersif.

En marge du festival, des événements « OFF » seront prévus, dont trois afters le vendredi, samedi et dimanche de 5h30 à 9h, et jusqu’à midi pour l’événement de closing, entre techno, bass music et électro. La journée, des showcases seront organisés en plein centre ville, avec les labels et associations stéphanoises, dont BFDM et Antinote. Des événements « spéciaux » mettront aussi à l’honneur le label du festival, Positive Education Records, où 4 live exclusifs dévoileront en avant-première les prochaines tracks à paraître sur le label. Enfin, pour ceux qui souhaiteraient découvrir le phénomène Positive Education, une tournée passera dans toutes les grandes villes de France, dont Paris, Nantes, Marseille, Lyon, Clermont-Ferrand ou Genève, et ce jusqu’aux grandes capitales européennes : Helsinki, Berlin, Amsterdam, Bruxelles et Barcelone en tête de file.

Une chose est sûre : le Positive Education sera bientôt le festival-roi. Foncez.

Retrouvez toutes la programmation complète sur l’événement Facebook.