Photo à la une © Thomas Brandy

Pour fêter son 5e anniversaire, le label house Pont Neuf Records vient de sortir sa nouvelle compilation “Hexagonal Club Vol. 2” avec 12 artistes représentants de la scène électronique actuelle. À écouter sans modération. 

5 ans, ça se fête. Pont Neuf Records vient de sortir un nouveau volume de sa série de compilations-référence, Hexagonal Club Vol. 2, avec les artistes et membres de l’écurie parisienne mais aussi d’autres talents français. 

Depuis 2016, le label s’est donné pour mission d’encourager l’émergence d’une nouvelle vague d’artistes électroniques en France, via 25 sorties entre EPs, compilations et albums qui l’ont assis comme référence incontournable en matière de house – mais pas que. 

Au programme, la compilation dévoile les tracks de Flabaire, Tour-Maubourg, Cosmonection, Madcat, KX9000, Calmos & Berzingue, Fasme, Herr Krank, THEOS, Saudade et Vitess, avec un éventail très large de sonorités héritées des musiques électroniques : house jazzy, sonorités baléariques, deep, italo, minimale, breaks… Rencontre avec Thomas, son fondateur. 

Raconte-nous les premières ébauches de Pont Neuf ? 

Je dirais que la genèse indirecte de ce projet date du tout premier CD que j’ai acheté quand j’étais ado : Alive 2007 des Daft Punk. J’avais 13 ans et je me suis pris une énorme claque qui m’a fait complètement tomber dans la musique électronique. J’ai ensuite eu un blog avec des potes à l’époque via lequel j’ai découvert tout un tas d’artistes et de labels indépendants. Puis quand j’ai eu 19 ans, j’ai commencé à organiser des soirées au Social et au Wanderlust pendant 2 ans. Cette envie de monter mon propre label avait donc largement eu le temps de germer dans ma tête.

Pont Neuf, c’est avant tout une histoire de famille. Comment as-tu rencontré, tissé des liens avec tous les artistes de ton roster aujourd’hui ? 

C’est justement à cette époque où j’organisais des soirées. J’y ai rencontré la majorité des artistes qui composent le label aujourd’hui : Cosmonection, KX9000, Madcat, TAOS, et Calmos & Berzingue (anciennement ALVA). Il s’agissait des résidents de ces soirées qui sont devenus des potes au fil des années.

Les artistes de la compilation © Thomas Brandy

En 5 ans, Pont Neuf c’est pas moins de 25 sorties. Lesquelles ont été les plus marquantes pour toi ? 

Il y en a quelques-unes quand même qui ont marqué des tournants dans la vie du label. De manière assez évidente, il y a Habemus Paname, la première sortie du label en 2016, sur laquelle on pouvait retrouver tous les artistes et quelques invités comme Folamour ou Sweely.

Il y a ensuite en 2017 deux sorties importantes pour moi. Le premier EP de Tour-Maubourg qui marque la première sortie sold out en quelques semaines de Pont Neuf. Et puis, dans la foulée, l’EP de TAOS, l’une des sorties sur laquelle on avait le plus d’attente car on avait reçu beaucoup de retours assez dithyrambiques de DJs sur ces morceaux. Mais cela ne s’est finalement pas retrouvé dans les ventes du maxi. C’est à ce moment que j’ai pris conscience qu’il y une grande part de hasard dans les projets qu’on mène dans ce domaine. 

On peut avoir les meilleurs espoirs du monde et se défoncer pour chaque projet afin qu’il soit écouté du plus grand nombre, mais il faut accepter le succès de certaines sorties se construit dans le temps. Après, je ne vais pas citer toutes les autres releases qui ont chacune leur importance. Je citerai quand même l’album de Pierre (Tour-Maubourg) sorti en fin d’année dernière (ndlr: Paradis Artificiels). Le premier pour lui comme pour le label, qui aura représenté deux belles années d’aventures pour arriver à cet accueil assez fou pour nous.

Quels enjeux, difficultés, ressentis représentent un an de pandémie pour le label ? 

Comme tout le monde, une importante source de revenus en moins puisqu’on devait faire une croix sur les dates. Et notamment une tournée pour les 4 ans du label d’une dizaine de dates en France et en Europe : 6 mois de travail personnel parti en fumée en quelques jours (nb : on n’a pu faire que 2 dates de cette tournée, à Barcelone et Bruxelles quelques jours avant l’annonce du confinement).

Mais d’un autre côté, on en a pu profiter de cette période pour se recentrer à fond sur le label. Ça nous a permis de sortir plus de projets, en prenant quelques risques et surtout plus de liberté d’expression avec des choses en partie moins club que ce que les gens avaient pris l’habitude d’écouter sur le label.

Comment s’est passé le processus de création d’Hexagonal Club Vol.2 ? Comment s’est pensé la compilation après ces nombreuses sorties, y’avait-il une volonté ou un fil conducteur ? 

Ce format de sortie est devenu récurrent depuis Habemus Paname. Tous les ans, pour l’anniversaire du label, on partage une nouvelle compilation qui rassemble les artistes du label et des guests. Au début on avait donc surtout des parisiens, et au fil des années j’ai fait la rencontre de producteurs à Lyon, Nantes, Rennes, Toulouse etc. D’où le nom de compile qui s’est transformé en Hexagonal Club.

Sur ce nouveau volume, on a donc toute la famille du label et les copains Vitess, Fasme, Flabaire, THEOS, Herr Krank. Je suis assez étonné et plutôt fier d’y retrouver une certaine homogénéité musicale même s’ils ont tous des sonorités et des univers plutôt affirmés et finalement différents les uns des autres. Mais c’est justement ce que j’aime et ce que je recherche sur ce format de sorties aussi.

Les projets pour la suite ? 

Pas mal de nouveaux EPs à venir de KX9000, Madcat. Ainsi que des nouveaux projets d’albums avec TAOS, pour sa première nouvelle sortie depuis 2017, Cosmonection et également le deuxième long format de Tour-Maubourg. Et puis d’autres surprises et projets mais on ne va pas tout dévoiler non plus (rires).

La compilation Hexagonal Club Vol.2 est disponible sur toutes les plateformes digitales

Tracklist : 

1. Flabaire – Sleeve
2. Tour-Maubourg – Deep Oddities
3. Cosmonection – Las Olas
4. Madcat – Cala Saona
5. KX9000 – Gambling House
6. Calmos – Consoude
7. Fasme – Turbo Blaster
8. Herr Krank – Something Different
9. THEOS – Wanna Go Out
10. Saudade – Kaleidoscope
11. Berzingue – With The Brizious
12. Vitess – D.C.D.L.