À l’occasion de la sortie de leur EP commun El Vaneo sur HARD FIST Records, l’argentin Thomass Jackson et le mexicain Theus Mago livrent 1h de podcast 

Présentez-vous et votre parcours musical / DJ en quelques lignes ?

Thomass Jackson : Je m’appelle Thomass Jackson et je suis un producteur et DJ autodidacte qui a été impliqué dans la scène électronique d’une manière ou d’une autre depuis 1998. D’abord à Buenos
Aires, en Argentine, d’où je suis originaire, puis au Mexique, où j’habite maintenant.

Theus Mago : Je suis Mateo Gonzalez aka Theus Mago aka Bufi. Je suis un producteur et un DJ mexicain et un ancien manipulateur professionnel.

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsque vous avez enregistré ce podcast ?

Thomass Jackson : J’étais de bonne humeur et je profitais du soleil de Puerto Escondido sur la côte de Oaxaca.

Theus Mago : J’étais d’une humeur neutre. Trop de photos Instagram, de Thomass profitant de la vie.

Quel serait le meilleur moment pour l’écouter ?

Thomass Jackson & Theus Mago : À n’importe quel moment, mais une after party dans un bunker soviétique abandonné de la Seconde Guerre Mondiale serait le meilleur moment pour l’écouter.

Quels artistes / labels avez-vous sélectionnés et pourquoi ?

Thomass Jackson : C’est une sélection de titres des années 90 et du début des années 2000. Nous avons beaucoup diggué dans ces sonorités dernièrement, parce que ça bouillonnait d’originalité… C’était une époque de changement dans la musique. Il y a aussi des choses à venir sur Calypso Records (ndlr : son label). 

Vous êtes deux acteurs majeurs de la scène électronique psychédélique sud-américaine. Comment voyez-vous cette scène et son évolution ces dernières années en termes de musique électronique ?

Thomass Jackson & Theus Mago : Nous sommes heureux de voir de plus en plus de nouveaux producteurs et de labels avec de grandes idées s’ajouter au panorama sud-américain. Avant, c’était une région dominée par des DJs qui ne créaient pas de musique originale, mais on est encore loin d’un lieu de travail sain et efficace. On essaie de pousser ce son dans des domaines où il n’est pas allé avant, et parfois ce n’est pas si facile.

Avez-vous utilisé des instruments typiques de cette scène dans votre processus de composition ?

Thomass Jackson : On essaie de s’affranchir des codes. On utilise ce qu’on a sous la main et on essaye de le faire sonner comme on l’entend dans nos têtes. 

Comment avez-vous composé l’EP ? Est-il plus difficile de composer un EP en duo ?

Thomass Jackson & Theus Mago : On a commencé la structure du titre ‘El Venao‘ il y a environ 6 ans, lorsqu’on s’est rencontrés pour la première fois en personne pour faire de la musique dans mon studio.

On est ensuite devenus amis, et longtemps après, en 2019, on a commencé à jammer au studio de Theus pour créer les débuts des troi autres morceaux. Puis on a travaillé à distance pour les terminer. Je ne pense pas que ça a été difficile de travailler ensemble, mais en général ça peut être plus difficile, surtout si vous avez l’habitude de travailler seul.

Quelles sont vos prochaines actualités ?

Thomass Jackson : J’ai 2 nouveaux EPs chez Multi Culti qui arrivent bientôt, un titre dans la compilation club d’Opium et beaucoup de remixes et d’éditions. Je vais aussi faire quelques événements ici sur la côte d’Oaxaca au Mexique et à Mexico City avec mon label Calypso Records. Et enfin, je vais voyager davantage pour faire des dates à travers le monde.

Theus Mago : J’ai un EP qui arrive bientôt avec Catz & Dogz, un autre avec Curses, un titre avec Adam Port et quelques autres sorties sur Duro, mon propre label. Il y a aussi une tournée européenne prévue pour l’été prochain.

Écoutez le podcast ci-dessous. L’EP El Venao est disponible sur Bandcamp