Photo à la une © Thomas Bouffard

Pendant le confinement, Togæther met la scène artistique à l’honneur et lance son projet Locked Up Playground, pour soutenir et mettre en lumière les DJs, producteurs, photographes, ou encore illustrateurs. Dure Vie s’associe au projet avec l’agence d’artistes Data Musicalism, et publie aujourd’hui un mix du parisien SYLVERE, pour 40 minutes musclées entre jungle et électronique post-dancehall. 

Dans quel mood étais-tu lorsque tu as enregistré ce podcast ?

J’ai enregistré ce podcast un matin, peu de temps après m’être réveillé. J’aime beaucoup cette période de la journée où je me sens souvent inspiré et productif. 

Pour la triste anecdote, j’ai enregistré cela le lendemain de la disparition d’un ami DJ/producteur, mais ce mix n’est en rien déprimant, au contraire il est plein d’espoir, tourné vers l’avenir.

Ce fut pour moi l’occasion de sortir de ma zone de confort en jouant des morceaux qui, appartiennent à ma scène musicale, que j’aime, mais que je ne joue pas particulièrement en club. 

C’est vraiment ce que nous permet cette période de confinement : s’essayer à des nouvelles pratiques, prendre le temps de se poser et créer, se recentrer sur soi.

Quel serait le moment idéal pour l’écouter ?

Anytime !

Ce mix débute aux alentours des 160BPM avec des ambiances très jungle, puis je monte le tempo petit à petit, afin de switcher sur une musique électronique post-dancehall. Je suis content du produit fini.

C’est principalement de la musique de club, mais le résultat en fait quelque chose de très aérien, qui s’écoute aussi bien en journée qu’en soirée.

Quels sont les artistes / labels que tu y as playlistés et pourquoi ? 

Beaucoup d’artistes et amis de la scène anglaise et française, mais pas que !

On y trouve entre autres Scratcha DVA, Planet Dust, Yamaneko, Dinamarca qui contribuent grandement à la légèreté de ce mix, et TSVI, Kouslin, Toma Kami, De Grandi pour le côté percutant.

À noter aussi, une exclusivité de ma part intitulée Glitchy Love Affair, qui sortira prochainement sur un gros label parisien, en attendant la sortie de mon nouvel EP.

Comment se passe le confinement et quelle relation a-t-il changé à la musique pour toi ?

Ma famille se porte bien, mes amis se portent bien, moi aussi, donc je n’ai pas à me plaindre, ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde.

Bien sûr il y a un peu d’amertume, les dates et les festivals auxquels je devais participer cette année sont annulés. Mais musicalement tout va pour le mieux. Je redécouvre le fait d’avoir du temps pour créer. Et je n’ai jamais autant créé de toute ma vie, c’est excitant.

Quels sont tes projets en cours ou à venir ?  

J’ai bouclé mon nouvel EP qui devrait sortir sur un nouveau label anglais dans les prochains mois. Un EP de 5 titres dont je suis assez fier (rires). Mon single Glitchy Love Affair, sur lequel je chante d’ailleurs, sort bientôt.

J’ai un projet EP en collaboration avec Noire, fantastique producteur, dj et ami basé à Londres. Parallèlement, je produis sous un autre alias pour des artistes rappeurs, et cela commence à sérieusement porter ses fruits!

Vous pouvez suivre Sylvere sur Facebook, Soundcloud, Instagram et Twitter.

Tracklist:

Scratcha DVA feat. Kush Jones – Fumbling 101

Pl4net Dust – Danbam 

Noire – Baided

De Grandi – Corrupt (breaks mix)

Aya Nakamura – Pookie (Greg destruction edit)

Zora Jones – Oh Boy (King Doudou Tu y Yo Edit Instrumental)

Drake – Toosie slide (Sylvere breaks edit)

Yamaneko – Blemtrails

Sylvere – Glitchy Love Affair

Baby Mane x Richi – 41 Gelato

Katuchat – I Miss You

Toma Kami- Gymnase Chaos

Dinamarca – Fantasilandia

Jam City – Let Me Bang (Refix)

Kouslin – The Beast of Bolsover

Dj Nervoso – KUIA

DJC – CC101

TSVI – Whirl

Dinamarca – Prins

Organ Tapes – Angel

Grandivaa – Colder Riddim (Wiley)

Kingdom – Nurtureworld

Syymstress – Addison lee remake

Mssigno – GUIDERS