Photo en une © Maxime Chermat 

Voici venu notre centième podcast. Joren, résident des soirées house et techno expérimentales du Dada Club, est mis à l’honneur lors de plusieurs sessions Cercle avec Seth Troxler au Château d’Apigné ou Black Coffee à la Salle Wagram. Ce selector nous offre 1h de pépites house à la progression attentive entre classiques, deep, break et acid – du genre de celles que l’on retient sans hésitation. En écoutant le mix, rendez-vous en dessous pour apprendre à connaître le personnage.

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Spontanément ? Move D, je respecte énormément ce mec, une encyclopédie de la house. Et vu qu’il a l’air super cool !

Ton livre de chevet ?

Le Mercato d’hiver, de Philip Kerr.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Je dirais « I Am What I Am » de Gloria Gaynor… Mais si je vous le donne c’est que j’assume, quelque part !

Ce que tu sais faire de mieux à part la musique ?

J’hésite entre mon coup droit en tennis et mes sandwiches superposition / répartition des saveurs…

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ?

– Dj Assassin- A Face In The Crowd (Intellidread mix)
– Ellis D – Just Like A Queen (Dub)
– Derrick Carter’s Sound Patrol – I’m Sorry (Clairvoyage)

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Du tennis, sans aucun doute.

Ton premier vinyle ?

Just a Friend of Mine de Vaya Con Dios, cadeau de mon père, je devais avoir 6-7 ans !

Si tu étais une femme, qui aimerais-tu être ?

Simone Veil. Intelligence, courage, force, charisme.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Prince… je m’en veux tellement de ne pas l’avoir vu sur scène… Il est parti trop vite.

Ton plat préféré ?

Le couscous de ma mère.

Ton pire « random memories » de soirée ?

La veille d’un gig à Paris où je suis booké pour une Die Nacht avec Losoul, je tombe bêtement dans un escalier. Je vais aux urgences le matin du gig. Je passe des radios : « Monsieur vous n’avez rien, juste quelques contusions »… Je me gave de Doliprane toute journée. Plus la journée avance, plus la douleur est forte. L’enfer pour porter le bac de vinyles. J’enfile quelques shots de vodka juste avant de jouer pour essayer de faire passer le mal. 2h de set. J’avais l’impression que mon set n’allait jamais se finir… L’enfer sur terre ! Je repars le lendemain aux urgences, je repasse une radio… On m’annonce que j’ai le poignet et deux doigts fracturés. Les mecs avaient intervertis deux radios la première fois et plâtré le mauvais gars : un des pires souvenirs de ma vie aux platines !

Si tu devais sampler une BO de film ?

Requiem for A Dream. La BO me prend aux tripes, autant que les images.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Sur la Grande Muraille de Chine.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ?

Qu’est-ce qu’un bon dj selon toi ?

Le track que tu aurais aimé produire ?

Bonne question ! Y’en a tellement… Je dirais Life Round Here de James Blake. Ce track est d’une beauté absolue, une sorte de rnb électronique froid et mélancolique à souhait, qui me touche profondément.

Joren : Facebook / Soundcloud