Crédit photo :  Anthony Valon aka Bazabuque

Subtyl, collectif d’artistes formé en 2011, offre une alternative à la vie nocturne : musique, vijing, design, arts visuels et performance, dans une réflexion artistique où le point de départ essentiel est le public. C’est l’idée de construire un rituel festif et de faire tomber le masque social, en important leurs évènements dans des lieux atypiques où chacun y trouve sa place.

La direction artistique musicale de Subtyl s’attache à défendre exclusivement des artistes français, dont Antigone, Hearbeat ou DJ AZF, un projet que défend également aujourd’hui un de leurs résidents, Sina, avide de faire voyager le public grâce à la découverte de ces artistes nationaux. La prochaine aura lieu le 24 mars avec Marcelus, Anetha, Ed Isar & Aprile, aux côtés de Sina. L’occasion pour lui de nous livrer, au travers d’une playlist, ces producteurs français à connaître absolument !

HBTVSK

Je connais Heartbeat et Voiski depuis 7 ans maintenant, et tous deux ont eu une influence majeur sur mon parcours d’artiste. D’ailleurs, l’un de leur tout premier live (si ce n’est le premier) a eu lieu à une Subtyl. Ce morceau est de la vraie poésie pour moi, il s’écoute en oubliant le temps (effet qu’il provoque naturellement).

Keumel – Laïka

La DA de nos soirées s’est toujours voulu éclectique: house, techno, new wave, rave, trance. Bref, de la dance music efficace et authentique, sans barrière de style. Keumel a joué plusieurs fois à nos soirées mais son set à notre soirée warehouse en novembre dernier a eu énormément d’impact. Le warm-up est un moment sensible où il faut faire danser tout en créant de la tension, de l’anticipation. Il a su trouver le bon flow dans sa sélecta tout en s’inspirant du côté industriel et bétonné du lieu. Résultat : il a enchaîné frappes sur frappes sans jamais tomber dans la facilité.

 

Anetha – Leftover love 

Anetha a apporté un vent de fraîcheur sur la scène techno française à un moment où le son très dark et industriel commençait à être omniprésent. J’adore sa capacité à lier un univers fort, “brutal” comme elle le dit souvent, et des choses éthérées, trippy, voir trance. Ces productions reflètent parfaitement cette richesse. Elle jouera le 24 Mars prochain pour une Subtyl dans un énorme parc naturel !

Vlaysin – Perky Rythm

C’est en live que Vlaysin m’a le plus surpris. J’ai très peu d’infos sur ce mec mais il vient de sortir un disque sur Voitax – un label que m’a fait découvrir Djamel Naït, avec qui nous partageions la DA des soirées “Lost & Found”. Il y a ce côté je-men-foutiste des prods 90s sans tomber dans le gimmick débile. Ça sonne hyper bien et sur un dancefloor ça fait des ravages.

Sina – Faith

J’ai commencé à diffuser ce morceau il y a quelques mois. Le moment  hyper excitant  où on s’expose pour la première, et qui soulève en même temps plein de doutes. Au moment où je n’y croyais plus, j’ai reçu un mail de Murat Tepelli, résident du Panorama Bar, me disant qu’il avait adoré. La manière dont il décrivait le son était tellement cool, “grunge et distordu, old school et moderne à la fois”. J’ai fini par le mettre en public !

Évent 24 marsSubtyl — Les masques tombent

Subtyl : Facebook / Soundcloud / RA

Sina : Facebook / RA