Photo à la une © Maxime Chermat

Le week-end des 8 et 9 juillet, le festival Peacock Society va fêter dix années de festival dans l’immense Parc de Choisy-Paris Val de Marne et réunir à nouveau plus de 20 000 festivaliers autour des musiques électroniques. Les premiers noms sont tombés, et ça s’annonce grandiose. 

C’était en 2013. Déjà à la tête du magazine Trax depuis 1997 et à la tête des soirées ‘We Love’ depuis 2004, l’équipe de We Love Art entreprend cette année-là d’organiser le premier festival électronique d’une telle ampleur en région parisienne. De nuit, l’immense warehouse du Parc Floral de Vincennes devient alors le terrain de jeu d’artistes comme Richie Hawtin, Carl Craig et Gesaffelstein aux commandes. 

« Ces soirées dans des lieux atypiques ont marqué un tournant avec le retour de l’esprit rave et le début des soirées en warehouse. On investissait des lieux comme l’Aquaboulevard, la Cité des Sciences et de l’Industrie, les hangars de la Porte d’Aubervilliers, autour d’artistes comme Aphex Twin, Ricardo Villalobos, Ellen Allien, LFO… », rembobine Alexandre Jaillon, cofondateur de Peacock Society. Précurseur, défricheur, avant-gardiste et toujours sans faute, le festival a depuis pris ses quartiers post-covid dans le nouvel oasis de verdure du Parc de Choisy Val de Marne en format jour (midi – minuit), mais n’a jamais perdu son ADN. Le festival a même créé le #bouillant, gage d’une expérience unique de danse et d’hédonisme.

De maître de la nuit au royaume de jour

Les 8 et 9 juillet, Peacock Society installera quatre scènes au milieu des bois et au bord de l’eau pour une édition « toujours plus extravagante, généreuse et collective » à l’aube de son dixième anniversaire. 37 légendes, artistes reconnus et profils en pleine éclosion s’y produiront, reflet de sa volonté d’offrir un espace à tout le spectre qu’offrent les musiques électroniques actuelles. « Peacock met un point d’honneur à représenter une belle diversité des cultures électroniques, des styles historiques aux nouveaux courants alternatifs » énumère Paul Bonabesse, l’un des programmateurs. « De nouvelles tendances sont à explorer chaque année, et nous avons la chance d’avoir une scène française à la pointe, garnie de talents. »

Crédit © Geoffrey Hubbel

Au programme, le festival recevra ses piliers Richie Hawtin, Paula Temple, Dixon, Nina Kraviz, Bambounou et Bradley Zero, aux côtés de Ben Böhmer, Job Jobse, le lives mélodiques de NTO et Isolée, Jimi Jules ou encore Deer Jade. Comptez aussi la house sous toutes ses formes et de tous les pays avec Mall Grab, Eris Drew, Hunee, Sherelle, Myd, Belaria, Hugo LX et Theo Terev, le kaléidoscope de la techno avec Dax J, Trym, KI/KI, Cera Khin, Skin On Skin, Gaber Eleganza, X Coast, TDJ ou encore Lisa More, et l’explosion des frontières électroniques d’Acid Arab, Yung Singh, DJ Python, Olympe4000, Hyas et Pura Pura. Deux scènes seront aussi confiées aux collectifs clés Soeurs Malsaines et Promesses. 

L’expérience Peacock Society est à découvrir à seulement 10 minutes de Gare de Lyon et Châtelet. Une décennie, ça se fête – ou se refête. 

Toutes les informations sont à retrouver sur l’événement Facebook, et vos pass sur la billetterie en ligne