Du 14 au 18 septembre, la guinguette de L’Odyssée ou « plus grande guinguette du monde » fait son retour sur les berges de Seine, en collaboration avec une dizaine de bars, friches, salles de spectacles et open air sur 500 kilomètres. De quoi encore un peu profiter de l’été ! 

Une piste de danse sur 500 kilomètres, c’est le pari que s’est donné le projet Guinguette de l’Odyssée. L’année dernière déjà, 25 lieux avaient synchronisé leurs dancefloor sur les bords de Seine, avec l’eau pour fil rouge et la musique en invitée d’honneur. 

Du 14 au 18 septembre, le projet de « la plus grande guinguette du monde » va ainsi fédérer une dizaine de bars, friches et autres salles de spectacle disséminées le long de la Seine. Au programme pendant 4 jours, le Petit Bain, le 6b, la péniche itinérante du Canal Barboteur, le Rosa Bonheur sur Seine, le Fluctuart, le Café Pan ou encore le Palais de Tokyo organiseront une série d’événements sur les quais. 

En temps fort, Le Bal arrangé de l’Odyssée du chorégraphe Johan Amselem et de la compagnie La Halte Garderie réunira danseurs professionnels, amateurs et personnes en situation de handicap pour 3 bals le long de la Seine, avant une représentation finale au théâtre de la Poudrerie de Sevran.

Côté musiques électroniques, le Canal Barboteur recevra les collectifs Bparadise, Creme de Coco et La Fessée Musicale jeudi, vendredi et samedi à partir de 18h et jusqu’à minuit. Au 6b, la fête se déroulera de 14h à 1h avec une croisière musicale en début d’après-midi, puis des DJ sets et lives de Bøval, Crash Normal – Hypno Rebetiko, Orkestar Gabriella et Soulist. Dimanche, le Petit Bain clôturera la semaine avec des DJ sets de 14h à 22h dont Bel’Oka, Sabor a mi ou encore Cocon sonore. Le Palais de Tokyo fêtera lui ses 20 ans avec l’artiste italienne Marinella Senatore, qui conviera 40 associations pour des performances collectives, workshops de danse, tables rondes et dancefloor. 

Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet