Photo à la une © Jacob Khrist

La musique électronique continuera de souffler des vents nouveaux, un attachement fort que l’on retrouvera à la Paris Electronic Week. Le 24 et 25 septembre aura bien lieu l’un des plus importants rendez-vous du genre, à la Gaîté Lyrique. Le rendez-vous des professionnels des musiques électroniques où réflexions, solidarité, énergie et espoirs seront mutualisés pour concevoir l’avenir musical et électro de demain.

Le jeudi 24 et vendredi 25 septembre, de 14h à 20h, retrouvez tables rondes, workshops et conférences divers et variés entre nombreux acteurs culturels des musiques électroniques. Organisateurs,artistes, bookers, labels, entrepreneurs et autres spécialistes pourront échanger vivement sur les problématiques d’aujourd’hui et des solutions pour demain. Deux jours intenses organisés parTechnopol.

Un rendez-vous annuel immanquable pour les professionnels

Un événement que l’on attend impatiemment au vu de la crise actuelle que nous vivons face au COVID-19. Comment appréhender l’événementiel avec des mesures sanitaires qui ne réduiraient pas à néant le milieu culturel ? Une 8eédition qui accueillera avec brio des intervenants de structures importantes et notoires telles que Bandcamp, Arty Farty, United WeStream Asia par exemple. Ceux-ci expliqueront les initiatives prises depuis la crise et comment revoir nos pratiques d’écoute et consommation de la musique.

La Ville de Paris et Border City seront aussi présents à propos de  l’espace-temps des fêtes et leur réaménagement. Green Events et ADE Green seront aussi de la partie, afin d’exposer la notion de« makers ». Bellastock, U-Boat et Brut Pop quant à eux, sensibiliseront sur l’impact environnemental qui n’est pas à omettre dans toutes les actions qui devront être mises en place dans le secteur événementiel.

La crise sanitaire ET de sécurité abordées

Par ailleurs, nous sommes de plus en plus confrontés à la révélation de nombreuses agressions et autres actes violents vécus dans le milieu. Que ce soit du côté des professionnels ou du public, ainsi est né Act Right, un projet ayant pour objectif de mieux prendre en compte la sécurité dans événements et qui prendra la parole. Accompagné d’AMS Booking qui animera un workshop autour de la responsabilisation des professionnels de la musique. Pour finir sur ce sujet, des visio conférences, échanges avec Djscwomen, Radio Fauve, Pilori Booking, We can dance, Glitter et Anormal seront également disponibles pour faire un état des lieux mondial sur la diversité et l’inclusion. Des entités de partout dans le monde.

Une diversité d’activités pour en ressortir plus motivé

Toujours innovant et dans le temps, la PEW offrira de nouveaux formats. On peut citer du fishbowls, pecha kucha, réflexion en plénière en plus des autres espaces de discussion disponibles durant ces 2 jours.

Avec des thèmes du moment qui mettront à jour nos esprits et nos connaissances. Les fêtes DIY, un objectif qui paraît essentiel au vu du contexte actuel, avec la recherche d’un impact environnemental mesuré. Ou encore des logiques de labels mises en place par les pouvoirs publics ou les pairs eux-mêmes. Pour encadrer et encourager des initiatives plus vertes au sein du continent électronique, Technopol met à l’honneur le prototypage à l’oeuvre chez quelques makers. Ou bidouilleurs et autres disciples du DIY : inventivité, frugalité et jeu avec la contrainte au programme. Du business as (un)usual est l’occasion de continuer (comment continuer à créer, comment maintenir le lien avec son public, comment payer son loyer également) et imaginer (quelles fêtes à venir, quels modes de diffusion et de commercialisation, quelles jauges, quelles mesures de distanciation, combien de temps). Au coeur de ces questions :celles du sens de nos pratiques et de l’engagement.

 Source : Paris Electronic Week Facebook

Les espaces-temps des fêtes à venir. Avec la question de la distanciation sociale qui est venue de plein fouet secouer les fondations. Jusqu’alors solides des nuits festives. Emergences d’avant crise, solutions momentanées, modèles ou en devenir. Ces espaces-temps prennent forme pour les fêtes à venir. Ceux-ci ont différents noms : tiers-lieux, espace public souple, Zones d’Urgence Temporaire, live stream… Ou bien encore balance ton corps : les fêtes inclusives.

Toutes les informations à retrouver ici. L’ensemble des conférences seront diffusées en direct sur la page Facebook de la Paris Electronic Week, et de Dure Vie.