Marre de suer en vêtements ? Après deux éditions à succès au Point Éphémère et à L’International, le format de soirée Beautiful Skin, revient au Klub le 27 septembre prochain. Initié par les collectifs A 222-32 et Bragi Pufferfish, l’idée de ce dancefloor entièrement naturiste s’inspire du milieu LGBTQI+ et des plus folles soirées allemandes. 

On connaissait les plages naturistes, mais le clubbing naturiste, pas vraiment. C’est le concept que veulent initier les organisations parisiennes A 222-32 (dont le nom est une référence directe à l’article de loi qui considère la naturisme comme un délit pénal) et Bragi Pufferfish, dont les deux premières éditions ont déjà rencontré un franc succès au Point Éphémère et à L’International l’année dernière. 

C’est dans le sous-sol du Klub que ce grand espace de liberté aura lieu de minuit à 6h, avec 6 DJs aux diverses influences électroniques aux platines, dont Sophie MorelloCherry B DiamondJacmeMarkus ȻHAAKLoki Starfish et Dress Rehearsals. Une teuf où le retour à l’essentiel sera de mise, mais « exclusivement réservé aux naturistes » et « aux personnes majeures« , précise l’événement (comprenez nudité obligatoire). L’organisation insiste toutefois sur le fait que « tout comportement à caractère sexuel et contraire aux valeurs naturistes entraînera une expulsion immédiate et définitive » du club.

Les corps seront recouverts par les performances audio-visuelles de Jésus La Vidange – Iesu Yamamoto. Sur place, il sera aussi possible de se faire tatouer la fesse (ou autre) par Solène Laguèpe, d’immortaliser le moment au photocall de Subutex Photography, ou de participer à un coloriage participatif géant animé par Lou Lou Reloulou

À terme, A 222-32 aimerait créer LE premier complexe naturiste intramuros, avec un restaurant, un lieu de fête, des espaces de répétitions et un barbier. Projet à suivre. 

Retrouvez toutes les infos sur l’événement Facebook.