Photo à la une © Shutterstock

Le Conseil de Paris a voté, ce lundi 18 mai, un plan d’aide de 200 millions d’euros pour faire repartir l’économie de la capitale, durement touchée par la crise sanitaire. Parmi les mesures annoncées par Anne Hidalgo, 15 millions d’euros seront débloqués pour soutenir « les artistes et acteurs culturels« .

« Les conséquences économiques et sociales de cette crise seront profondes et durables », a prévenu Anne Hidalgo, la maire PS de Paris Anne Hidalgo, qui a rappelé « la perte d’activité est estimée à -37,5% à Paris, contre -34,5% en France », selon les derniers chiffres de l’Insee. 

En tête de ligne, les bars, restaurants et lieux culturels, toujours fermés face au classement en zone « rouge » de l’Île-de-France, font partie des mesures annoncées. « Aux mesures d’urgence et de soutien devront s’ajouter des mesures de relance et d’aides aux forces vives et culturelles, et d’accompagnement aux plus vulnérables », a-t-elle précisé devant le Conseil de Paris. 

Le plan d’aide s’articulera autour de trois axes : « soutenir les acteurs économiques et associatifs pour répondre à l’urgence« , « protéger les parisiennes et parisiens pour éviter une reprise de l’épidémie » et « adapter la Ville aux nouvelles exigences sanitaires« . Pour relancer l’économie, la maire de Paris a annoncé l’exonération de six mois de loyers pour les bailleurs des TPE fermées et les associations, l’exonération de six mois de droits et redevances dont « des droits de terrasse et étalages« , des aides aux acteurs de l’économie sociale et solidaire (4 millions), une attention particulière à la transition écologique (6 millions), un soutien au tourisme (5 millions d’euros), et une enveloppe de 15 millions d’euros pour soutenir les artistes et acteurs culturels. 

« Un mois de la culture » en août

En pratique, la mairie de Paris prévoit 500.000 euros d’aide au fonds de secours mis en place par le Centre National de la Musique (CNM), 700.000 euros au fonds d’urgence pour le spectacle vivant et 50.000 euros pour la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Le Conseil de Paris a également déclaré que la Nuit Blanche, prévue le 3 octobre prochain, sera maintenue. 

Pour encourager la création (notamment dans les secteurs de la musique, du spectacle vivant et des arts visuels), la ville organisera un « mois d’août de la culture », où un appel à projets sera prochainement détaillé et lancé. Dans un entretien à Télérama, Christophe Girard, l’adjoint à la Mairie de Paris chargé de la culture avait annoncé l’idée début mai : « les Parisiens auront droit à ce Mois d’Août de la culture que je suis en train de mettre en place. Avec, je l’espère, la participation de tous les grands lieux culturels municipaux. On y verra des concerts, de la danse, du cinéma, des installations et des spectacles, en extérieur surtout, dans les parcs, jardins et sur de petites places.« 

La semaine dernière, Radio FG lançait une collecte de dons pour aider 10 000 DJs français touchés par la crise, avec le soutien de Jack Lang et Jean-Michel Jarre. 

Toutes les informations sur le site internet de La Ville de Paris