Photo à la une © Absolt

Le 21 octobre, 11 décembre et 12 février, La Gaîté Lyrique va accueillir trois concerts électroniques ouverts au public, dans le respect de distanciation sociale. Avec ce projet, Les Yeux Fermés veut « reconnecter dans le son » et « renouer avec une expérience intime collective » à l’heure où la scène événementielle et musicale est à l’arrêt. 

Assister à un concert est devenu fait très rare depuis près de 6 mois. Alors les amoureux de musiques électroniques et de concerts vont être ravis : le projet Les Yeux Fermés va s’installer dans la grande salle de la Gaîté Lyrique pour 3 dates, les 21 octobre, 11 décembre et 12 février prochains, en invitant des artistes français à se produire devant une centaine de personnes.

Reconnecter avec le son

Ces concerts auront lieu assis confortablement et dans l’obscurité, où les participants seront immergés grâce à une diffusion quadriphonique pour « mieux se perdre dans le son », explique Guillaume Sorge, créateur du projet. Avec l’aide de Marion Gabbaï de My Favorite et du studio de design italien Studio Blanco, son objectif était de vouloir permettre aux spectateurs de « reconnecter avec le son » et de « renouer avec une expérience intime et collective ». Une scénographie immersive est aussi prévue grâce aux visuels et rêveries du photographe japonais Daisuke Yokota. 

Côté programmation musicale, les événements accueilleront exclusivement des artistes français, entre ambient, musiques instrumentales et acoustiques, néo classique, pop, synthés modulaires ou encore spoken word. « On ne vous propose pas une soirée de spécialistes ou de connaisseurs, mais un moment privilégié à partager », précise Guillaume, qui explique vouloir faire découvrir « des performances rares, des artistes qui repoussent les limites de leur pratique et développent leur propre langage. »

Musiques électroniques et expérimentations 

Le 21 octobre, La Gaîté Lyrique accueillera ainsi la musique expérimentale de Felicia Atkinson, l’électro acoustique du spécialiste de la musique répétitive Jonathan Fitoussi et le pianiste Joseph Schiano Di Lombo. Le 11 décembre, place aux expérimentations de musiques électroniques avec le live ambient de Voiski, le voyage poétique de l’excellente Tryphème et musicien électroacoustique franco-suisse Kassel Jaeger. Le 12 février enfin, ce sera autour de Low Jack entre musique club et sonorités plus expérimentales, le groupe en piano voix de la Winter Family, et l’artiste japonaise Tomoko Sauvage, dans une invention assemblant l’eau, la céramique et l’électronique. 

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook de Les Yeux Fermés, et sur les événements Facebook du 21 octobre, 11 décembre et 12 février