L’équipe de Pardonnez-Nous revient fêter ses 4 ans en grand format, ce soir de minuit à 6h, dans le club de La Rotonde à Stalingrad. On leur a demandé de revenir sur ces 4 ans de dingueries, pour un format déluré comme on les aime.

L’histoire a commencé à Valence il y a 12 ans, la rencontre d’une belle bande de champions à laquelle ils ajoutent Ben(jamin), car « il manquait un élément pouvant s’endormir sous le dj booth en pleine soirée ». La première, c’était il y a 4 ans au Club56 sur un soundsystem qui faisait le bruit d’une fiat panda en démarrage en côte. Puis elle s’est continuée dans les meilleurs spots de panam’, les apéros terrasse du batofar, les apéros terrasse de la Rotonde, les apéros terrasse de la javelle. Autant de moments d’émotions à traverser pour finalement arriver où nous en sommes : nulle part, mais le temps d’une soirée à la Rotonde, avec vous, notre public qui nous a suivi de partout, quand nous étions 10 comme 1000, en gdb comme en pleine possession de nos moyens.

4 dates marquantes

Bab : La première à la Machine avec La Mamie’s et Le Camion Bazar. Beaucoup trop d’amour dans tous les étages.
Benjamin : Notre premier grand open air avec les potos de Jekyll & Hyde au Parc Jean Guiland… Voir Kermit sortir la matraque télescopique pour menacer un mec qui partait avec une enceinte. Un magnifique souvenir !
Victor : La soirée qu’on a organisé avec La Sale et Les Fils de Venus À la folie paris, on avait entendu des sets supers de Lakuti et Jean Nipon.

4 sets/live à retenir

Bab : Le set de Victor Kiswell pour « Pardonnez-nous ça va couscousser. »
Benjamin : Marcello Giordani, c’est le plus fort !
Victor : Le set de Akirahaws au Batofar qu’on avait réussi à déguiser en power rangers. Mémorable.

4 choses impardonnables que vous avez faites à vos événements

Bab : La blackface de Victor et Ben. Pour certains c’était impardonnable.

Benjamin : Tout est pardonnable… Mais oui, la blackface était un peu violente (y’avait pas que la face)

Victor : J’ai mis Corona « Rhythm of the night » en fin de set je crois que je ne le  referai plus jamais de ma vie.

4 photos qui vous donneront envie d’aller (enfin) bringuer avec eux…

  

Vendredi 12 octobre (La Rotonde, Paris) : Pardonnez-nous de fêter notre anniversaire le douze octobre