Para One vient d’annoncer le sortie d’un nouvel album, Machines of Loving Grace, en mai. Un vaste projet qui précède la sortie d’un film et d’un nouveau live. 

Le producteur parisien n’avait pas sorti d’album depuis 7 ans. Prévu sur le label français Anima63, Para One vient d’annoncer la sortie de son nouvel album Machines of Loving Grace en mai. 

« J’avais besoin de sortir de patterns et de systématismes liés aux formats et de prendre des virages inattendus. Pour cela il a fallu avant tout m’autoriser », explique-t-il. Une quête identitaire, personnelle et sonore dont l’album est à la fois l’histoire et le résultat. 

Au programme : 11 titres inspirés d’un kaléidoscope d’influences, comme les bandes originales d’anime japonais, mais aussi du folk bulgare, les percussions indonésiennes et le gamelan, les harmonies particulières, des titres inspirés de la musique minimale de Steve Reich ou encore de la techno de Détroit. Ses voyages à Bali, au Japon et en Bulgarie viennent aussi nourrir l’architecture électronique de l’album, représentatif des « tressages multiples, entre machine et main humaine, acoustique et textures électroniques, pratiques rituelles et arrangements contemporains, qui parcourent le disque et en font le mystère. »

L’album sera aussi accompagné d’une série d’EPs avec des remixes de Ricardo Villalobos, Call Super ou encore Actress.

Machines Of Loving Grace est la première partie d’une trilogie appelée SPECTRE. Après la sortie de l’album, Para One dévoilera son premier film, Sanity, Madness & the Family prévu a priori pour septembre, puis un spectacle live. Le projet aura nécessité près de sept ans de travail. 

Le teaser est disponible ci-dessous.