Photo à la une © D.R.

Le plus ancien music hall de Paris fête cette année ses 130 ans. Au programme, du rock, de la pop, de la variété, de la comédie, mais aussi les musiques électroniques. 

Dans le 9ᵉ arrondissement de la capitale, au numéro 28 du Boulevard des Capucines, L’Olympia trône en maître depuis 1893 comme le plus ancien music hall parisien. Sur sa grande scène de 280m², les plus grandes figures françaises et internationales s’y sont depuis succédées, de Georges Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré, Édith Piaf, Juliette Gréco, Barbara ou Johnny Hallyday à Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, les Beatles et les Rolling Stones… Pour ne citer qu’eux. 

En 2023, la salle d’une capacité de 2000 personnes va fêter ses 130 ans et continuera d’accueillir le fleuron de la scène musicale, où les musiques électroniques ont progressivement trouvé leur place. Au programme notamment, L’Olympia accueillera le groupe pionnier de l’électro-orientale Acid Arab le 9 février, l’incroyable performeur live Mezerg le 23 mars, mais aussi l’électro-pop de Flavien Berger le 4 mai, le mythique duo de psytrance israélien Vini Vici le 18 mai, le duo britannique de synthpop Pet Shop Boys le 15 juin, le compositeur canadien Chilly Gonzales le 10 novembre, et de nombreux autres noms à venir. 

Toutes les informations et la programmation sont à retrouver sur le site de L’Olympia

Matthis Van der Meulen