Du 8 au 12 juillet, une édition off et intimiste du Nostromo Festival va s’installer dans le vaste domaine d’un château du XVIème siècle avec une quarantaine d’artistes locaux et internationaux prêts à proclamer le retour de la fête. 

Après une année blanche pour les festivals touchés de plein fouet par la crise sanitaire, l’horizon s’éclaircit et de belles initiatives fleurissent à quelques semaines du début de la saison. Parmi elles, l’équipe de Nostromo vient d’annoncer son grand retour avec un festival off de quatre jours dans un château et son vaste domaine à 1h de Paris. 

Ce tout nouveau format restera fidèle à son esprit festif et mystérieux. Depuis plusieurs années, Nostromo s’est démarqué dans le paysage événementiel parisien avec des événements hors les murs et novateurs, des open air en friches aux warehouses et jusqu’aux festivals atypiques. 

Du 8 au 12 juillet, c’est dans un château du XVIème siècle que le retour de la fête sera annoncé. Si le lieu reste pour l’instant secret, l’équipe d’organisation promet deux scènes en plein air installées devant le château et au cœur de la forêt du domaine, avec un grand espace de restauration dans la cour du château, un camping et de nombreuses activités. 

Festival intimiste et line-up pointu

Travaillé depuis un an, le festival s’est adapté au fil des mois à l’évolution de la crise sanitaire et sera fin prêt à recevoir son public. « Avec les informations que nous avons pu avoir via différents organismes comme Technopol, nous avons commencé à revoir le format, en réduisant la capacité et le nombre de scènes, afin de travailler sur un format qui puisse au mieux respecter les futures restrictions. », confirme l’équipe du festival. 

Pour l’occasion, plus de 40 artistes locaux et internationaux viendront défendre de multiples facettes des musiques électroniques, de la house à la techno et jusqu’à l’expérimental, sans limites de genre.

Aux côtés de Binh, Jane Fitz, Alec Falconer, Hamish & Toby, Laurine & Cecilio, Sweely, Matthias, Malika ou encore Raphael Carrau & Unai Trotti, le fleuron de la scène française se relaiera aux platines avec Antoine Sy & Bassam, Dawidu, Ethel, Felix Dulac, Fewi, Hicham, Le Loup, Lumbago, Mare, Massai, Maxime dB, Miclea, Muelsa & Nemo Vachez, Nico Bailly, le collectif et label RA+RE, So-Fi, Solal Reyes, Steve Marie, Wendy, 192GMBH et les lives de HDV et Mmmh. Point d’orgue du festival, ce marathon se terminera le dimanche soir en closing toute la nuit avec l’un des maîtres du genre, Francesco Del Garda. 

« Le but est aussi de sortir des sentiers battus, des têtes d’affiches classiques qui se retrouvent sur la plupart des line-up et de mettre en avant des artistes issus des scènes locales européennes et de tous les continents. », détaille l’équipe d’organisation. « Cette édition off a été créée afin d’être plus intimiste, adaptée à la situation, et de permettre à tout le monde de faire la fête après ces très longs mois qui ont pour la plupart d’entre nous été plus que difficiles. » Cet événement off sera le prémisse d’un autre événement d’ampleur prévu en septembre.  

Toutes les informations (et quelques images du lieu) sont à retrouver sur le site internet du festival et l’événement Facebook. Les pass sont aussi disponibles sur la billetterie en ligne