Depuis quelques années, la culture électronique et underground connaît une évolution fulgurante à Paris. Les fêtards de la capitale sont toujours à la recherche de nouvelles soirées qui, malheureusement, sont souvent une surenchère d’artistes connus ou locaux.

C’est pour cela que l’agence Apogée, ainsi que Nathan et Cesko, se sont donnés pour mission de bouleverser et électriser Paris en proposant une programmation d’artistes indépendants et surtout internationaux !

Ils sont a l’origine des soirées Dimension à la Flèche d’or, d’une résidence mensuelle No Soul au Rex Club, et du Blue Festival, rien que ça… Nathan a également été chargé de communication au Showcase. Cesko, quant à lui, est dj et organisateur d’évènements depuis plus de 10 ans à Paris et à Berlin. Le staff en charge de l’accueil et du bar est en majorité international et anglophone. Une diversité qui contribuera sûrement au rayonnement du club.

L’équipe du Prism l’a bien compris, ils ont affaire à une génération d’avant-gardiste, toujours à l’affût des nouveautés et de bonnes musiques. C’est donc en voyageant, notamment à Londres et à Berlin, que la programmation musicale prendra tout son sens. Prism a pour vocation de devenir le lieu alternatif de la scène émergente internationale, ainsi que prendre à contre pied l’actuel surenchère d’artistes qui surplombe les clubs de la capitale.

Le but est de faire découvrir aux Parisiens cette nouvelle ère de jeunes talents qui bouleversent tant les plus grands clubs de nos pays voisins (Sisyphos, Wilde Renate, Fabric, Club Der Visionaere, Golden Gate, Rummels Bucht, Ritter Butzke). Des noms de clubs qui en motiveront plus d’un !

Cette fine équipe a pensé à tout et conçoit bien que les parisiens ont moins de budget à consacrer aux sorties, malgré le fait que ces noctambules veulent continuer à s’amuser sans se ruiner.

C’est pour cela que l’entrée du Prism sera GRATUITE tous les week-end et ouverte à tous, créant un véritable lieu de tous les échanges et rencontres possibles.

Prism propose à sa clientèle une approche subversive dès son entrée. Une ouverture vers le sous-sol plonge instantanément les puristes de musiques électroniques au cœur d’une scène libre et décadente.

Un dancefloor rectangulaire apporte une vue panoramique sur les artistes, le tout accompagné par un sound system optimal. Dans la continuité du bar, l’espace fumeur vitré fait partie intégrante de la salle.

Le club a pour souhait d’électriser la capitale et ainsi redorer le blason de la vie nocturne parisienne. Une aventure auditive mais aussi visuelle grâce à une scénographie originale du lieu.

Prism se situe en fait dans les sous-sols du 10e arrondissement de Paris, plus exactement de l’auberge de jeunesse Belushi’s près de la Gare du Nord pour ceux qui connaissent… C’est une salle entièrement relookée pour l’équipe du Prism et encore inexploitée pouvant accueillir jusqu’à 400 personnes ! Il ouvrira ses portes au 5 rue de dunkerque 75010 Paris.

L’opening officiel était prévu le 18 Novembre, orchestré par deux artistes londoniens S.L.F et BAZAAR, des gros labels Tuskegee et Noir Music. Date à retenir pour cette soirée qui marquera sans doute encore le début d’une longue histoire entre la capitale et la musique électronique, sans oublier que tout ça c’est pour le bien de votre portefeuille, mais pas que.

Club ouvert vendredi et samedi de 23 h à 5h00

Métro : 2, 4, 5, 7
Bus : 35,30, 31, 32, 38, 39, 42, 43, 46, 47, 48, 65, 302 RER : B, D, E
Stations de métro et bornes de taxi à 50 mètres du club.

PRISM : FACEBOOK / INSTAGRAM