Du 23 au 25 août 2019, le festival Les Courants Alternatifs investit les jardins du Grand Mas d’Uzès pour un weekend mêlant musiques électroniques et initiatives culinaires bio et locales. Au programme : trois journées gratuites et une nuit payante, entre concerts, DJ sets, ateliers et surprises, les pieds dans l’herbe. 

Du 23 au 25 août prochain, le festival Les Courants Alternatifs persiste et signe pour sa cinquième édition, toujours dans un esprit bon enfant et ouvert à tous. C’est dans les magnifiques jardins du Grand Mas d’Uzès que se dérouleront les festivités. Lieu emblématique du coin, cet ancien domain viticole offre plus de quatre hectares de verdure à seulement trois kilomètres du centre ville. La journée, les festivaliers pourront profiter du parc en musique avant de rejoindre, pour la nuit, le coeur du domaine et la cour du Mas au pied de la bâtisse.

Un plateau défricheur de nouveaux talents et d’artistes montants

Le vendredi, dès 19 heures, le festival commencera par un grand banquet dansant à la façon d’un bal nouvelle génération. Carte blanche au label polyvalent Antinote qui prendra les rennes de cette première soirée. Représenté par son fondateur Zaltan, il sera accompagné des talentueux D.K. et PAM, ainsi que par le mystérieux groupe Domenique Dumont.

Le samedi après-midi, de midi à 21 heures, les révélations house du moment s’enchaîneront dans un esprit libre et décomplexée avec le crew de La Mamie’sMalouane, et le trio Flegon pour un live inédit. À leurs côtés, les archives wordmusic de Cheb Gero, les ambiances synth-pop et électroniques d’Etienne Jaumet et le style éclectique de Pardonnez-Nous. Le soir, place à la techno avec la présence d’Eliott Litrowski, d’Eclair Fifi et des productions engagées et authentiques de La Fraicheur.

Le lendemain, de midi à 20 heures, Malouane sera de retour, accompagné cette fois-ci des ambiances jam de Seconte Nature, house tropicale et électro synthétique de Tropicold et downtempo groovy de Maybe Tonight

Restauration bio et locale, quand la cause environnementale prend sa place en festival

Dans une optique de faire vivre la région et d’activer les acteurs locaux, les quatre food-trucks et le glacier présents sur l’événement répondent ainsi à une triple exigence : proximité, cuisine de produits locauxet/ou biologiques, démarche originale et honnête. Et la carte du bar n’échappe pas à ces règles. La sélection de vin est le fruit d’un dialogue avec des vignerons locaux, dont la majorité travaillent en agriculture biologique et bio-dynamique, et la bière sera prise en charge par le brasseur local Meduz, qui proposera également des jus et boissons produits dans la région.

Les festivaliers pourront également profiter de cours de yoga gratuits et ouverts à tous, et découvrir de nouvelles pépites musicales au vinyl shop ambulant, présent sur les lieux du festival. Enfin, l’École du Mix d’Avignon pilotera un atelier d’initiation à la production de musique électronique. « Depuis les premières heures du festival, nous donnons une place importante à la découverte et à l’initiation, nous efforçant de faire découvrir de nouveaux horizons à nos publics. » C’est dans cette perspectives que les organisateurs multiplieront, cette année encore, ateliers et animations. 

Enfin, le camping sera ouvert dès le vendredi 23 et ce jusqu’au lundi 26 août, afin de permettre aux festivaliers de vivre le festival dans son intégralité. Au programme : réveils musicaux, afters, piscines et un grand nombre d’autres animations.

Retrouvez toutes les informations sur l’événement Facebook et sur le site du festival.